BFMTV

José Bové: "l'écotaxe est une bonne chose..."

José Bové

José Bové - -

"...Mais uniquement sur le principe puisque dans les faits elle s'ajoute à de trop nombreuses autres taxes", a déclaré le député européen EELV mardi sur BFMTV.

"Je constate une incohérence totale du gouvernement en matière de fiscalité", a déclaré José Bové, député européen d'Europe-Ecologie-les-Verts, à Jean-Jacques Bourdin. Plus précisément au sujet des taxes dites écologiques, le célèbre moustachu demande une rencontre formelle entre "Europe-Ecologie-les-Verts et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault" pour définir un calendrier clair.

Néanmoins, José Bové estime que "l'écotaxe, discutée dès le Grenelle de l'environnement de 2009, est une bonne chose sur le principe, mais s'ajoute à beaucoup d'autres taxes. C'est imcompréhensible pour les gens et ce sont les consommateurs, les entreprises, les agriculteurs qui vont payer", a-t-il expliqué.

"La souveraineté alimentaire est un droit fondamental"

Et le député européen, toujours interdit de sol américain pour s'en être pris aux intérêts de McDonalds, ne va pas arranger ses relations avec l'Oncle Sam. "Quand Obama appelle Hollande c'est de la com'", réagit-il à propos de l'affaire d'espionnage de la NSA. "C'est indécent, il s'agit d'un contrôle innaceptable".

Mais José Bové est surtut vent debout contre les accords de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis en ce moment en négociation. "Personne n'a vu le texte à part les 5 pages données par le président Barroso", s'insurge-t-il.

"Je demande à François Hollande de dire non à ce texte" qui doit être ratifié par l'ensemble des membres pour être validé, explique José Bové. "La souveraineté alimentaire est un droit fondamental", martèle le député qui craint notamment une importation massive de boeufs hormonés.

S.A.