BFMTV

Jadot: "Nous voulons la primaire de gauche le même jour que celle de droite"

L'eurodéputé Europe écologie-Les Verts (EELV), invité de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi matin, a également eu un mot pour Nicolas Hulot, qu'il félicite de ne pas avoir accepté d'entrer au gouvernement.

"Je crois" que Nicolas Hulot a bien fait de refuser d'entrer au gouvernement car il n'aurait pas eu les moyens d'agir, a estimé ce vendredi l'eurodéputé EELV Yannick Jadot, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC.

"On a vu les signaux ces dernières semaines", a développé Yannick Jadot regrettant les prises de positions du gouvernement sur les boues rouges en Méditerranée ou sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. L'ancien envoyé spécial de François Hollande pour le climat a en effet annoncé sur Twitter qu'il n'entrerait pas au gouvernement lors du prochain remaniement.

Selon lui, l'avenir doit passer par le renouvellement de la classe politique. "On veut secouer le système", a-t-il déclaré pour justifier son soutien à une primaire à gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017. "Il faut tout bousculer, il faut agiter, c'est la stratégie Orangina", a encore réclamé l'élu.

Primaires de gauche et de droite "en même temps"

Et cette primaire se tiendrait "en même temps que la primaire de droite", a annoncé Yannick Jadot. Interrogé pour savoir si ce serait exactement le même jour, l'élu écolo a répondu par la positive: "bien sûr, (...) cela va intéresser tout le monde et c'est la démocratie". Et si François Hollande veut venir, "qu'il vienne débattre, qu'il vienne défendre son bilan", a-t-il exhorté. En revanche, "on veut tout le monde" lors de cette primaire, a précisé Yannick Jadot qui a également annoncé que la pétition pour ce projet avait recueilli "plus de 75.000 signatures".

"En 2017, on va peut-être avoir le même casting qu'en 2012. N'est-ce pas déjà une aberration démocratique?", s'est interrogé l'eurodéputé.

"Nicolas Hulot ferait un très bon candidat"

"Nicolas Hulot ferait un très bon candidat écolo. Il incarne le renouvellement", a ajouté Yannick Jadot, assurant qu'il soutiendrait l'ancien présentateur d'Ushuaïa s'il était candidat.

Quant à savoir si les écologistes doivent entrer au gouvernement, la réponse est non pour Yannick Jadot. "On ne va pas y aller alors Nicolas Hulot ne veut pas y aller. Parce que dans les années électorales on a plus tendance à servir les clientèles qu'à engager les ruptures dont notre pays a besoin", a-t-il tranché.

A. D.