BFMTV

Cécile Duflot quitte la politique et prend la tête d'Oxfam France

Cécile Duflot, devant le ministère du Travail à Paris le 22 mai 2017, lors d'une manifestation d'employés du groupe Eram.

Cécile Duflot, devant le ministère du Travail à Paris le 22 mai 2017, lors d'une manifestation d'employés du groupe Eram. - Stéphane de Sakutin - AFP

L'ancienne tête de file des Verts annonce ce jeudi son arrêt de la politique, avant de prendre la tête d'Oxfam France en juin.

L'ancienne ministre du Logement et de l'Egalité des territoires, à la tête des Verts puis d'EELV de 2006 à 2012, annonce ce jeudi dans un entretien au Monde qu'elle quitte la politique.

Le 15 juin, Cécile Duflot prendra la tête d'Oxfam France, une association de lutte contre la pauvreté membre de la confédération internationale de développement Oxfam.

"Je quitte la politique avec beaucoup de sérénité, j’ai pris ma part de l’engagement et des difficultés", confie-t-elle au quotidien, tout en souhaitant "le meilleur" aux Verts.
"J'ai toujours dit que la vie politique ne pouvait pas être éternelle. Chacun doit aussi pouvoir se ressourcer. C'est aussi une forme de remise en question", ajoute Cécile Duflot, précisant qu'elle va "continuer à agir, mais différemment". 

"Une décision personnelle"

Engagée dans le mouvement de Benoît Hamon "Génération.s", elle précise ne pas lui en avoir parlé et que "c'est une décision personnelle". Elle ne sera donc ni candidate aux européennes de 2019, ni à la présidentielle de 2022. Sa décision ne l'empêche pas d'avoir des regrets concernant sa vie politique: 

"J’aurais voulu que la prise de conscience écologique soit plus vive et que notre pays s’engage enfin dans une autre logique. Je suis aussi très inquiète de la montée de la parole et des actes de haine racistes et antisémites dans mon pays", explique-t-elle.

L.A.