BFMTV

A Paris, les écologistes lancent une pétition pour la réouverture des marchés

Le marché de Barbès, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le 18 mars 2020

Le marché de Barbès, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le 18 mars 2020 - JOEL SAGET / AFP

Ils estiment que la fermeture des marchés alimentaires, annoncée par Edouard Philippe le 23 mars dernier, fragilise davantage les plus modestes.

Ils dénoncent "une situation incohérente et injuste". Mardi 14 avril, des élus écologistes ont lancé une pétition afin de demander la réouverture des marchés alimentaires à Paris, fermés depuis le 23 mars dans le cadre des mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus. 

Mis en ligne par Emile Meunier, candidat EELV aux municipales dans le XVIIIe arrondissement, colistier de la tête de liste Anne-Claire Boux, ce texte souligne que les Parisiens "les plus modestes n’ont pas les moyens d’acheter dans les grandes surfaces où le prix des denrées de base est parfois trois fois plus cher que sur les marchés".

"Certains quartiers ne comptent presque pas de supermarchés, je pense notamment à la Goutte-d'Or. Et, lorsque il y en a, chacun a pu constater une réelle flambée des prix : lorsque l'on dépense beaucoup plus pour s'alimenter, on a mécaniquement moins d'argent pour les autres produits de première nécessité, d'hygiène, notamment", a ainsi confié au Parisien Anne-Claire Boux. 

Si des dérogations préfectorales ont pu permettre à certains marchés de rouvrir, la Ville de Paris n'en a pas fait la demande. Un choix incompréhensible pour l'auteur de la pétition qui estime que "les responsables des marchés parisiens sont en mesure de prendre des normes sanitaires au moins aussi protectrices que celles prises dans la grande distribution qui elle reste ouverte".

Mélanie Rostagnat