BFMTV

Emmanuel Macron à Alger: une visite symbolique et stratégique

Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle, a entamé ce lundi un déplacement en Algérie. Il y a rencontré plusieurs membres du gouvernement.

Emmanuel Macron a accompli une étape "indispensable" et symbolique pour un candidat à l'élection présidentielle française en entamant ce lundi une visite en Algérie, avec une série d'entretiens ministériels où il a évoqué "le poids du passé" et les promesses de partenariats d'avenir. 

Une série d'entretiens 

Il a passé deux heures d'entretien avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal et le ministre de l'Industrie et des Mines Abdessalem Bouchouareb. Emmanuel Macron a également rencontré la ministre de l'Education Nouria Benghebrit et celui des Affaires religieuses Mohamed Aissa. Durant ces entretiens, Emmanuel Macron a rappelé l'importance des relations historiques entre France et Algérie, qui se regardent d'un bord à l'autre de la Méditerranée.

"Il est évident que compte tenu du rôle que joue l'Algérie dans notre histoire, dans notre pays, dans notre avenir et dans celui du Maghreb, il est indispensable durant une campagne présidentielle de venir faire une telle visite. Pour mesurer à chaque instant le poids du passé et avoir un discours volontariste sur l'importance de l'avenir", a souligné Emmanuel Macron.

Un meeting pour finir

"J'appartiens à une génération qui n'a pas connu la Guerre d'Algérie mais (...) qui ne peut pas vivre sans. Cela fait partie de notre viatique", a insisté Emmanuel Macron, tout en appelant à "donner encore plus de densité au partenariat entre la France et l'Algérie".

Emmanuel Macron a conclu sa journée par un meeting devant quelque 300 membres de la communauté française. Il y a défendu sa "vision" et a voulu écarter l'idée selon laquelle il n'avait pas de programme précis.
R.V. avec AFP