BFMTV

Quand Kohler assurait avoir prévenu par écrit Macron de ses liens avec les dirigeants de MSC

Le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler, le 19 octobre 2017 au palais présidentiel.

Le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler, le 19 octobre 2017 au palais présidentiel. - Ludovic Marin - AFP

Selon L'Express, le secrétaire général de l'Elysée, visé par une plainte d'Anticor, s'était engagé par écrit à ne pas intervenir dans les affaires de ses cousins à la tête de MSC.

Alexis Kohler savait-il qu'il serait visé un jour pour ses liens personnels et professionnels avec l'armateur MSC? Selon L'Express, le secrétaire général de l'Elysée, visé par une enquête du Parquet national financier après une plainte d'Anticor, avait raconté en juillet 2017 avoir adressé un courrier à Emmanuel Macron peu de temps après sa nomination, en mai 2017.

Il s'y engageait à ne pas s'occuper des affaires de l'armateur Mediterranean Shipping Company (MSC) ni de STX – anciennement les chantiers de l'Atlantique. Selon l'hebdomadaire, il désignait son adjointe, Anne de Bayser, pour s'en charger à sa place. Par la même occasion il avait demandé à tous les conseillers de l'Elysée de s'engager à ne pas intervenir dans les domaines où ils avaient exercé une activité.

L'Express affirme également que selon l'Elysée, Alexis Kohler s'était engagé de la même façon auprès de ses précédents patrons à Bercy – à l'Agence des participations de l'Etat, puis auprès des ministres de l'Economie Pierre Moscovici et Emmanuel Macron.

Kohler a voulu deux fois travailler pour MSC

Le groupe MSC, fondé et dirigé par les cousins de la mère d'Alexis Kohler, est aussi un très important client de STX France, gérant les chantiers navals de Saint-Nazaire. L'enquête sur cette affaire, ouverte "à la suite de la publication de plusieurs articles de presse", vise à "vérifier si les règles relatives à la mise en disponibilité des agents publics ont bien été respectées", a indiqué lundi le PNF dans un communiqué. Des perquisitions ont eu lieu à Bercy mercredi.

Après avoir siégé au conseil d'administration de STX France entre 2010 et 2012 en tant que représentant de l'Etat, Alexis Kohler a voulu, à deux reprises, rejoindre MSC, à chaque fois après avoir exercé des fonctions au sein de cabinets ministériels à Bercy.

La première fois, en avril 2014, la commission de déontologie, l'instance chargée de contrôler le départ des agents publics dans le secteur privé, s'était opposée à sa demande. Mais en août 2016, quand Emmanuel Macron a quitté le ministère de l'Economie, Alexis Kohler a finalement obtenu le feu vert de la commission et a rejoint MSC Croisières au poste de directeur financier.

A. K.