BFMTV

Mariage homo : Hollande rassure l'Inter-LGBT

-

- - -

Le président François Hollande a assuré mercredi à l'inter-LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) que le projet de mariage pour tous ne parlerait pas de la "liberté de conscience" des élus.

Il n'y aura pas de "liberté de conscience" des élus dans le texte du projet de loi sur le mariage pour tous. C'est ce qu'a déclaré mercredi le porte parole de l'Inter-LGBT (lesbienne, gay, bi et trans), Nicolas Gougain, à l'issue d'un entretien que l'organisation avait demandé d'urgence avec le président François Hollande.

François Hollande a donc, semble-t-il, souhaité rassurer son principal interlocuteur sur les questions d'homosexualité, l'association s'étant déclarée "scandalisée" après les déclarations du président la veille.

"Légitimation des propos homophobes"

Devant l'Association des maires de France, le chef de l'Etat avait déclaré mardi que "des possibilités de délégation (d'un maire à son adjoint) existent" et qu'elle pouvaient "être élargies". François Hollande avait aussi souligné qu'il y avait "toujours la liberté de conscience".

Pour l'Inter-LGBT, ces déclarations "légitimis(aient) les propos les plus homophobes". Dans l'après-midi de mercredi, l'organisation avait menacé de "suspendre toutes ses relations avec le gouvernement".

M. T. avec AFP