BFMTV

L’Elysée lance son site pour défendre le "Make Our Planet Great Again"

Le site est géré par Business France, un organisme public.

Le site est géré par Business France, un organisme public. - Capture d'écran.

Après la décision de Donald Trump de sortir son pays des Accords de Paris sur le climat, Emmanuel Macron avait répondu par la formule "make our planet great again". Il en fait désormais un site, tout en anglais, "à destination de ceux qui veulent changer les choses".

Le slogan a bien marché, l'Elysée en fait un site. Vers 16 heures ce jeudi, l’Elysée a lancé un site baptisé makeourplanetgreatagain.fr ("rendre notre grandeur à notre planète", littéralement), qui reprend la formule lancée par Emmanuel Macron après la décision de Donald Trump de sortir des Accord de Paris sur le climat. 

Une formule qui avait été très commentée à travers le monde, faisant référence au slogan de Donald Trump pendant sa campagne présidentielle, "Make America Great Again". 

A l'Elysée, on explique que ce site "doit servir de point de contact aux chercheurs et enseignants du monde entier qui veulent changer les choses et cherchent à savoir comment faire". Dans un communiqué annonçant le lancement du site, l’Elysée revient sur l’appel du chef de l'Etat aux chercheurs des quatre coins du monde afin qu'ils rejoignent la France pour "s’investir dans la lutte contre le réchauffement climatique".

"Cette plateforme doit servir à mobiliser tous ceux qui souhaitent s’engager dans des projets, poursuivre des recherches, lancer des initiatives, lever des fonds ou s’établir en France dans l’idée de protéger notre planète", explique le texte du communiqué.

Le site, disponible uniquement en anglais pour le moment, est géré par l’agence Business France, un organisme public dont la mission est d’aider les entreprises françaises à se développer à l’international. Son coût de développement est d’environ 20 000 euros, selon la présidence de la République.

Il a été lancé par un tweet du chef de l'Etat, en anglais, disant simplement : "Tenir notre promesse". 

Ghislain de Violet, avec Stéphane Beaugeard