BFMTV

Hollande exprime son "émotion" après l'accident d'un hélicoptère de gendarmerie

Selon François Hollande, le réseau des attentats de Paris et Bruxelles "en voie d'être anéanti".

Selon François Hollande, le réseau des attentats de Paris et Bruxelles "en voie d'être anéanti". - Capture BFMTV

Le chef d’Etat a fait part de son "émotion" ce vendredi après l'accident d'hélicoptère qui a coûté la vie à quatre gendarmes dans les Hautes-Pyrénées (sud-ouest).

Dans un communiqué, François Hollande a tenu à rendre hommage aux quatre gendarmes décédés à la suite d’un accident d’hélicoptère dans les Hautes-Pyrénées ce vendredi. "Je fais part de mon émotion après ce tragique accident. J'adresse mes condoléances aux familles et aux proches des victimes et leur témoigne la pleine solidarité de la Nation en ces circonstances douloureuses", écrit le chef de l'Etat dans un communiqué.

Les raisons de l’accident encore inconnues

L'accident d’hélicoptère dans les Hautes-Pyrénées, qui a eu pour conséquence le décès de quatre gendarmes ce vendredi, est survenu peu avant midi durant une mission en altitude à Cauterets, a précisé un haut responsable de la gendarmerie. L'appareil de la gendarmerie de Tarbes était en mission en montagne avec un pilote, un copilote et deux secouristes du Peloton de gendarmerie de haute montagne de Pierrefitte-Nestalas lorsqu'il a heurté une paroi pour une raison qui n'a pas encore été déterminée, selon la même source. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est attendu en fin d'après-midi ce vendredi avec le Directeur général de la gendarmerie, Denis Favier. Une cellule de crise a en outre été ouverte en préfecture des Hautes-Pyrénées.

A.M avec AFP