BFMTV

Hollande à New York pour ses premiers pas à l’ONU

Mardi, François Hollande donnera son premier discours à la tribune de l'ONU, à New York.

Mardi, François Hollande donnera son premier discours à la tribune de l'ONU, à New York. - -

Le président français François Hollande est arrivé lundi à New York pour sa première participation à l'Assemblée générale de l'ONU depuis son élection le 6 mai, a-t-on appris auprès de l'Elysée.

Examen d’entrée pour François Hollande. Le chef de l'Etat est arrivé dans la nuit à New York, où il participera à la 67ème Assemblée générale annuelle de l’ONU. Pour son deuxième déplacement aux Etats-Unis depuis son élection, le président de la République s’apprête à faire ses premiers pas sur la scène diplomatique onusienne. En première ligne : les dossiers syrien et malien, qui seront au cœur des discussions de ces deux jours.

Baptême

Si François Hollande doit participer à une série d’entretiens bilatéraux avec ses homologues étrangers, le temps fort de ce déplacement sera véritablement son discours à la tribune de l’ONU. Le chef de l’Etat devrait ainsi prendre la parole devant l’assemblée mardi à la mi-journée, pour une quinzaine de minutes.

Un exercice d’autant plus difficile qu’il s’agit d’un baptême pour le nouveau président et qu'il survient au moment où la cote de popularité de François Hollande accuse une chute de 11 points à 43%, selon un sondage Ifop pour le JDD rendu public ce week-end.

Ce discours pourrait toutefois être l’occasion, pour le président de la République, de redorer son blason via la scène internationale.

Syrie et Sahel : les dossiers brûlants

Sans surprise, les dossiers syrien et malien, très sensibles, occuperont l’essentiel des débats et conversations. Dès lundi soir, François Hollande évoquera le conflit en Syrie et la crise au Sahel lors d’un dîner de travail avec le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. Afin de faire progresser la perspective d'une intervention africaine au Mali, le chef de l’Etat rencontrera mardi le président togolais Faure Gnassingbé et le président nigérian Goodluck Jonathan. La France s'est déclarée prête à donner un appui logistique à cette intervention, tout en négociant la libération de ses otages détenus dans le nord du pays.

Le même jour, le chef de l’Etat doit également rencontrer le roi Abdallah de Jordanie, le président égyptien Mohammed Morsi et le Premier ministre libanais Najib Mikati, au sujet du front syrien.

En revanche, aucune rencontre avec Barack Obama n’est prévue à l’agenda de ce déplacement. François Hollande avait déjà fait connaissance avec le président américain peu après son élection, lors du G8 organisé à Camp David, à la mi-mai.

Ségolène Royal et Valérie Trierweiler se croiseront-elles ?

Hasard du calendrier, Ségolène Royal se trouvera également à New York mercredi, dans le cadre d’une réunion de l’Internationale socialiste. Si l’ex-épouse du président de la République n’a pas exclu de le voir durant son séjour, l'Elysée souligne qu'il n'est "pas prévu" de rencontre entre François Hollande et son ancienne compagne.

Valérie Trierweiler devrait quant à elle faire deux apparitions publiques aux côtés de François Hollande : mardi en fin d'après-midi, pour une réception avec la communauté française à la "Roseland Ballroom", une salle de spectacle de Broadway, et pour une cérémonie d’hommage aux victimes du 11 septembre 2001, sur le site de Ground Zero.