BFMTV

François Hollande a lui aussi son labrador présidentiel: Philae

Le labrador Philae, un peu cabotin, pose à l'Elysée.

Le labrador Philae, un peu cabotin, pose à l'Elysée. - Christelle Alix - Présidence de la République

Le président de la République a baptisé la petite chienne de deux mois et demi, offerte par l'association des anciens combattants français de Montréal, "Philae", comme le robot qui s'est posé sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko.

François Hollande a reçu comme cadeau de Noël... un labrador. C'est la Fédération des anciens combattants français de Montréal qui lui a offert ce chien, similaire à celui de François Mitterrand. 

Un collaborateur du président de la République, cité par Le Parisien, en est persuadé: "Recevoir ce chien, c'est assurer la continuité de l'Etat et de la fonction présidentielle", précise-t-il dans un sourire. 

François Hollande pose auprès de son nouveau labrador, Philae, du nom du module de l'agence spatiale européenne qui s'est posé avec succès sur la comète Tchouri.
François Hollande pose auprès de son nouveau labrador, Philae, du nom du module de l'agence spatiale européenne qui s'est posé avec succès sur la comète Tchouri. © Christelle Alix - Présidence de la République ; montage BFMTV

L'heureuse élue, un labrador femelle noir de deux ans et demi, se nomme Philae. François Hollande l'a baptisée ainsi en référence au robot qui s'est échappé de la sonde de l'Agence spatiale Rosetta pour se poser sur la comète Touchrioumov-Guérassimenko, le 12 novembre dernier. Un exploit auquel le Président avait assisté en personne et en direct à la Cité des sciences et de l'Industrie.

Ci-dessous, une photographie de Philae postée sur Twitter par Gaspard Gantzer, nouveau parton de la communication de l'Elysée.

La Fédération des anciens combattants français de Montréal avait rencontré François Hollande début novembre lors de son déplacement au Canada. Il y a quelques jours, le Président leur avait signifié qu'il acceptait leur cadeau de Noël. La chienne a donc fait le voyage par avion, arrivant du Québec.

Vies de chiens à l'Elysée

La tradition des chiens présidentiels n'est pas nouvelle. Déjà Anne-Aymone Giscard d'Estaing posait jardinant , en une du magazine Paris Match, en 1976, avec à ses côtés un labrador noir.

Mais le plus célèbre hôte canin de l'Elysée reste sans aucun doute Baltique, la chienne, déjà un Labrador noir, de François Mitterrand. Elle était de toutes les promenades, celles de la bergerie landaise de Latche ou lors des traditionnelles ascensions de la Roche de Solutré, en Bourgogne. Le chanteur Renaud lui avait d'ailleurs consacré une chanson en 2002.

François Mitterrand et sa femme Danielle se promène avec leur chienne Baltique, sur la plage en 1994 à Belle-Ile, en Bretagne.
François Mitterrand et sa femme Danielle se promène avec leur chienne Baltique, sur la plage en 1994 à Belle-Ile, en Bretagne. © Philippe Hugen – AFP

Par la suite, la tradition s'est perpétuée. Ainsi, Sumo, un bichon maltais appartenant à Jacques Chirac avait fait parler de lui en mordant le Président. Il avait pris la suite de Maskou, un autre labrador. Nicolas Sarkozy avait, lui aussi, cédé à son tour à la mode du labrador avec un spécimen de couleur sable nommé Clara (anciennement Estrie). Tous deux avaient été offerts par la Fédération de la faculté de médecine vétérinaire de l'université de Montréal. 

Ci-dessous, les photos publiées par Le Parisien dans son édition du vendredi 26 décembre.

David Namias