BFMTV

François Hollande : 25 minutes pour convaincre

-

- - -

Face à des sondages en berne et aux accusations d'immobilisme de la droite, le président de la République François Hollande aura pour objectif de reprendre la main et de reconquérir ainsi l'opinion, ce dimanche soir au journal de 20h de TFI.

Le chef de l'Etat, qui répondra aux questions de Claire Chazal, aura 25 minutes pour convaincre ses compatriotes qu'il est bien l'homme de la situation, et non cette personnalité hésitante et en mal d'autorité décrite par ses détracteurs et de nombreux éditorialistes.

Très attendu sur les mesures fiscales et budgétaires drastiques qui devront inévitablement être prises pour que la France respecte ses engagements européens, François Hollande devrait "fixer le cap sans entrer dans le détail", a expliqué un proche.

Tout juste son entourage promet-il "sans doute une indication" sur les intentions fiscales du gouvernement qui taraudent les Français. Pour le reste, il s'agira de "préciser la feuille de route du gouvernement, l'agenda politique, avec toutes les mesures envisagées", rappeler le devoir de "constance" de l'action gouvernementale.

Le président de la République ne devrait cependant pas échapper à une question sur la taxe exceptionnelle de 75% sur les revenus dépassant 1 million d'euros, promesse de campagne qui lui avait permis de rebondir alors que Nicolas Sarkozy regagnait du terrain mais qui, ces derniers jours, semblait s'enliser dans les méandres fiscaux.

Le débat a été relancé ce samedi par la révélation d'une demande de naturalisation déposée à Bruxelles par le plus riche des Français, le patron de l'empire du luxe LVMH, Bernard Arnault.

Il ne pourra pas non plus échapper à une explication sur la manière d'éviter toute hausse "générale et indifférenciée" des impôts, comme il s'y est engagé vendredi, tout en réalisant l'effort de réduction du déficit public "le plus important depuis 30 ans".