BFMTV

Ces people qui ont refusé l'invitation de François Hollande

Leonardo DiCaprio avait été invité par François Hollande pour l'accompagner aux Philippines, pour prononcer son discours sur le climat. Mais l'acteur n'a pu accéder à la requête du président de la République.

Leonardo DiCaprio avait été invité par François Hollande pour l'accompagner aux Philippines, pour prononcer son discours sur le climat. Mais l'acteur n'a pu accéder à la requête du président de la République. - Thomas Samson - AFP

Pour son déplacement sous le signe de la lutte contre le climat, François Hollande s'était offert les services des actrices Mélanie Laurent et Marion Cotillard. Mais selon L'Express, le président de la République aurait également lorgné du côté de Leonardo DiCaprio et Al Gore.

L'année 2015 de François Hollande est, on le sait, placée sous le signe de la lutte contre le réchauffement climatique. A quelques mois de la Conférence climat de Paris, qui revêt un caractère capital aussi bien pour la planète que pour son quinquennat, le président de la République a décidé de s'offrir les services de plusieurs personnalités de premier plan, autant d'atouts de charme et de crédibilité pour porter son message. Sauf que ça ne marche pas toujours.

Au cours de son déplacement aux Philippines la semaine dernière, où a été lancé l'"Appel de Manille" pour le climat, François Hollande s'est fait accompagner par deux actrices françaises déjà bien connues à l'international: Marion Cotillard, Oscar de la meilleure actrice en 2008, et Mélanie Laurent, célèbre pour avoir décroché l'un des rôles principaux dans Inglorious Basterds de Quentin Tarantino.

Leonardo DiCaprio et Al Gore approchés

Or, croit savoir L'Express, le président de la République aurait visé encore plus haut, en tentant de rallier à sa cause Leonardo DiCaprio, la star de Titanic ou, plus récemment, du Loup de Wall Street. Un acteur déjà fortement engagé en faveur de l'écologie, notamment via sa fondation.

Tout aussi engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, le prix Nobel de la paix 2007 et président de l'organisation pour la protection du climat, Al Gore, aurait également été contacté par l'entourage de François Hollande pour venir à Manille. Toutefois, aucun des deux n'a pu accéder à la requête de l'actuel locataire de l'Elysée. La faute, toujours selon l'hebdomadaire, à des "engagements à cette période". Une prochaine fois?

Jé. M.