BFMTV

Affaire Tapie: pour Hollande, "l'État défendra toujours ses intérêts"

François Hollande répondait aux questions lors d'un point presse en compagnie de Mariano Rajoy.

François Hollande répondait aux questions lors d'un point presse en compagnie de Mariano Rajoy. - -

Le président de la République a réagi ce mardi soir aux développements de l'affaire Tapie et le placement en garde à vue de l'avocat de l'homme d'affaires et l'un des juges du tribunal arbitral.

Interrogé sur les rebondissements de l'affaire Tapie/Adidas, le président de la République a indiqué ce mardi soir que "l'Etat défendra toujours ses intérêts", au cours d'une conférence de presse aux côtés de l'Espagnol Mariano Rajoy.

Interrogé sur l'hypothèse que l'Etat se constitue partie civile, François Hollande n'a pas directement répondu. Il a en revanche déclaré: "Je n'ai pas tous les éléments encore de cette affaire mais ce que je veux dire comme principe, et cela vaut pour toutes les situations, c'est que l'Etat défendra toujours ses intérêts en temps utile et pour accéder aussi aux informations".
Le Canard Enchaîné à paraître ce mercredi affirme que l'Elysée aurait donné ordre à Bercy de se porter partie civile. Une information que des sources gouvernementales ont confirmée aux Echos. "La constitution de partie civile par l’Etat est désormais une affaire de "jours"", écrit le quotidien économique.

L'affaire Tapie/Adidas a pris une nouvelle tournure en début de semaine avec le placement en garde à vue de Me Maurice Lantourne, avocat de Bernard Tapie, et de Pierre Estoup, l'un des trois juges-arbitres du tribunal arbitral qui avait accordé 403 millions d'euros à l'homme d'affaires en 2008. Ils sont soupçonnés d'avoir eu des liens qui ont pu fausser le jugement.

Christine Lagarde, ministre de l'Economie à l'époque des faits, a été placée sous le statut de témoin assisté dans cette affaire.

À LIRE AUSSI :

>> Affaire Adidas: l'avocat de Bernard Tapie en garde à vue

>> Affaire Adidas: Bernard Tapie se dit "serein"

>> Affaire Tapie: "Un avocat en garde à vue, ça signifie beaucoup"

>> Bernard Tapie devra-t-il rembourser? "Irréaliste", selon lui

dossier :

Affaire Tapie

V.D. avec AFP