BFMTV

Affaire Adidas: Bernard Tapie se dit "serein"

Bernard Tapie affirme ne pas avoir été convoqué par la justice.

Bernard Tapie affirme ne pas avoir été convoqué par la justice. - -

L'homme d'affaires réagit au placement en garde à vue de son avocat et de l'un des juges du tribunal arbitral qui lui a accordé 403 millions d'euros en 2008.

L'avocat de Bernard Tapie, Me Maurice Lantourne, et l'un des juges-arbitre du tribunal arbitral, Pierre Estoup, se trouvaient en garde à vue ce mardi, dans le cadre de l'enquête sur le règlement du litige de l'homme d'affaires avec le Crédit Lyonnais sur la vente d'Adidas. Le tribunal arbitral avait accordé 403 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008.

Joint par téléphone par BFMTV, Bernard Tapie se dit "serein", rappelant que "le jugement (du tribunal arbitral, ndlr) a été rendu à l'unanimité des trois juges". Il indique également qu'il n'a pas, à cette heure-ci, été convoqué.

Ses liens avec Pierre Estoup en question

Concernant ses liens présumés avec l'un des juges actuellement en garde à vue, il a déclaré: "J'ai peut-être rencontré fortuitement et sans suite Pierre Estoup dans le cadre de ma vie publique".

Et si les enquêteurs ont découvert un livre dédicacé par Bernard Tapie au domicile du juge, l'homme d'affaires a indiqué qu' "avec toute mon affection" était sa formule de dédicace habituelle et qu'elle n'était pas révélatrice d'une proximité particulière.

Dans cette même affaire, la directrice du FMI Christine Lagarde a été placée sous statut de témoin assisté mais s'est vue confortée dans ses fonctions par l'organisation mondiale.


À LIRE AUSSI :

>> Affaire Adidas: l'avocat de Bernard Tapie en garde à vue

>> Affaire Tapie: Christine Lagarde est-elle tirée d'affaire?

dossier :

Affaire Tapie

Propos recueillis par Ruth Elkrief