BFMTV

Affaire Tapie: "Un avocat en garde à vue, ça signifie beaucoup"

Thomas Clay, invité de BFMTV ce mardi apporte son éclairage sur l'affaire Tapie-Addidas

Thomas Clay, invité de BFMTV ce mardi apporte son éclairage sur l'affaire Tapie-Addidas - -

Pierre Estoup, l'un des trois juges-arbitres du tribunal arbitral dans l'affaire Tapie-Adidas a été placé en garde à vue lundi. L'avocat de Bernard Tapie, Me Lantourne, a également été placé en garde à vue. Thomas Clay, juriste spécialiste de l'arbitrage, apporte son éclairage sur l'affaire.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Tapie-Adidas. L'avocat de Bernard Tapie, Me Maurice Lantourne a été placé en garde à vue ce mardi dans l'enquête sur l'arbitrage rendu en 2008 en faveur de son client dans la vente d'Adidas. Ce lundi, Pierre Estoup, ancien magistrat et juge arbitre était lui aussi placé en garde à vue.

Thomas Clay, juriste spécialiste de l'arbitrage, invité du midi-15h sur BFMTV, est revenu sur les probables liens entre Bernard Tapie, Pierre Estoup et Me Maurice Lantourne.

"Un avocat en garde à vue, c'est rare, ça signifie beaucoup"

Sur le placement en garde à vue de Me Maurice Lantourne, Thomas Clay décrit une "accélération de l'affaire". Le spécialiste estime que "dans ce dossier il y a des relations suspectes entre l'avocat de Bernard Tapie, Maurice Lantourne placé en garde à vue et l'un des trois arbitres du tribunal arbitral, Pierre Estoup. Ce dernier est soupçonné de connexions entre les deux qui n'avaient pas été révélées à l'époque (…) D'ailleurs, vous savez, un avocat en garde à vue, c'est rare, ça signifie beaucoup."

Une dédicace de Bernard Tapie chez Pierre Estoup

Un livre retrouvé au domicile de Pierre Estoup, dédicacé par Bernard Tapie, pourrait prouver un lien entre le juge-arbitre et l'homme d'affaire. De facto, cela remettrait en cause l'arbitrage rendu il y a cinq ans. Thomas Clay explique: "les arbitres ont l'obligation de révéler les liens qu'ils entretiennent ou qu'ils ont entretenu avec les membres du dossier". Or, dans ce cas précis, cette obligation n'aurait pas été respectée.

Le rôle de Christine Lagarde

Thomas Clay revient également sur ce qui est reproché à Christine Lagarde. "Au moment où le scandale éclate, il est encore possible de tout arrêter. Mais à ce moment-là Bercy va décider de ne pas arrêter et c'est ce qui est reproché à Christine Lagarde", affirme le juriste spécialisé de l'arbitrage. L'ancienne ministre des Finances a été placée sous le statut de témoin assisté dans cette affaire.

Joint par téléphone par BFMTV ce mardi, Bernard Tapie qui se dit "serein" a déclaré avoir "peut-être rencontré fortuitement et sans suite Pierre Estoup dans le cadre de (sa) vie publique".

À LIRE AUSSI:

>> Affaire Adidas: l'avocat de Bernard Tapie en garde à vue

>> Affaire Adidas: Bernard Tapie se dit "serein"

dossier :

Affaire Tapie

Thomas Derfler