BFMTV

Régionales: le FN en tête des intentions de vote au premier tour dans six régions

Marine Le Pen, le 20 novembre 2015.

Marine Le Pen, le 20 novembre 2015. - Jean-Sébastien Evrard - AFP

Le parti de Marine Le Pen arrive en tête des intentions de vote pour le premier tour dans six régions, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour le Cevipof et Le Monde publié ce mercredi.

Le Front national en position de force à trois jours du premier tour. Selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et Le Monde dévoilé mercredi, le parti d’extrême droite est en tête des intentions de vote au premier tour des élections régionales des 6 et 13 décembre à la fois au plan national, mais aussi dans six régions sur douze (hors Corse et outre-mer).

Dans les résultats agrégés au niveau national, le parti de Marine Le Pen (30% d’intentions de vote) est au coude-à-coude avec la droite (29%).

40% d'intentions de vote en Paca en région Nord

Dans le détail, les listes Front national sont celles qui recueillent le plus d’intentions de vote pour le premier tour dans six régions: Alsace Champagne-Ardenne Lorraine (35% pour la liste conduite par Florian Philippot, devant la liste Union de la droite de Philippe Richert, 29%), Bourgogne Franche-Comté (32% pour la liste conduite par Sophie Montel, devant la liste Union de la droite de François Sauvadet, 24%), Centre-Val de Loire (31% pour la liste conduite par Philippe Loiseau, devant la liste Union de la droite de Philippe Vigier, 29%), Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (34% pour la liste conduite par Louis Aliot, devant la liste Union de la gauche de Carole Delga, 23%), Nord-Pas-de-Calais-Picardie (40% pour la liste conduite par Marine Le Pen, devant la liste Union de la droite de Xavier Bertrand, 25%), Provence-Alpes-Côte d'Azur (40% pour la liste conduite par Marion Maréchal-Le Pen, devant la liste Union de la droite de Christian Estrosi, 30%).

En Normandie (31% pour la liste conduite par Nicolas Bay), en outre, la liste est à égalité avec la liste de la droite et du centre (31% la liste d'Hervé Morin).

"Ces chiffres ne traduisent nullement des perspectives de victoire de l’extrême droite dans ces régions", rappelle toutefois Le Monde, "mais, à tout le moins, ils illustrent une dynamique qui laisse présager d’une forte capacité de mobilisation au second tour."

méthodologie

L'enquête de l’institut Ipsos-Sopra Steria pour le Cevipof et Le Monde a été réalisée par Internet du 20 au 29 novembre auprès d’un échantillon de 23.061 personnes.

V.R.