BFMTV
Présidentielle

Près de Bordeaux, Macron adresse des compliments appuyés à Juppé

Le candidat d'En Marche! à la présidentielle a rendu un hommage appuyé jeudi soir à Alain Juppé. Reconnaissant leurs "différences", il a néanmoins rappelé "l'estime" qu'il portait au maire de Bordeaux.

Un appel du pied aux juppéistes? En meeting à Talence, en banlieue de Bordeaux, Emmanuel Macron a longuement salué Alain Juppé mercredi soir. Devant environ 1.500 à 2.000 sympathisants, il a commencé son discours en disant son "estime" pour la décision du candidat malheureux de la primaire de la droite de renoncer à se présenter à la présidentielle.

"Nous avons des différences, il m'a parfois fait des reproches, il est allé jusqu'à me reprocher mon âge", a lancé le candidat. "D'abord ce n'est pas une maladie incurable, ensuite il y a des moments dans la vie d'un pays où ça peut même être un atout, et pour ma part je n'en ai jamais fait un étendard", a poursuivi Emmanuel Macron, âgé de 39 ans.

Un hommage assumé

Mais il ne semble pas lui en tenir rigueur. "Au-delà de ce petit coup de griffe, je voulais ici saluer un grand responsable politique français, un maire respecté qui a transformé très profondément sa ville", a-t-il ajouté.

"Quand on a sa carrière, quand on a eu son engagement, reconnaître le besoin qu'a ce pays à la fois de renouvellement et en même temps d'extrême probité, ce n'était pas facile et il l'a fait. Il y a très peu de gens qui sont capables de faire ça", a-t-il salué.

Un hommage assumé par Emmanuel Macron, et applaudi dans la salle. Dans le TGV qui le menait à Bordeaux, le candidat a affirmé: "C'est important de parler à cet électorat qui se cherche, de centre droit et de droite, et ne se reconnaît pas dans l'offre réactionnaire et opportuniste". "Moi, j'ai une offre moderne et réformiste qui tient les équilibres", a-t-il plaidé. Le message est lancé.

Macron et son "immaturité politique"

Pour autant, lors de son discours de renoncement, le maire de Bordeaux a fustigé l'ancien ministre de l'Economie. S'exprimant depuis son fief, le finaliste de la primaire de la droite avait alors des mots particulièrement durs à l'égard du candidat d'En Marche!

"Monsieur Macron, pourtant inspirateur et acteur de la politique économique de François Hollande, tente d'incarner le renouveau mais son immaturité politique et la faiblesse de son projet ne feront pas toujours illusion." 

Reste à savoir désormais si Emmanuel Macron pourrait récupérer, malgré tout, le soutien d'Alain Juppé. 

A. K. et E. H. avec AFP