BFMTV

Élection présidentielle: "Il n'y a pas de plan B", selon Jean-François Lamour 

Jean-François Lamour, député LR de Paris, le 6 mars sur BFMTV

Jean-François Lamour, député LR de Paris, le 6 mars sur BFMTV - BFMTV

"Il faut faire vite" pour "rassembler". Jean-François Lamour, député LR de Paris, espère que, lors du comité politique exceptionnel prévu ce lundi soir chez Les Républicains, "on rassemble notre famille politique, c'est encore possible", a-t-il déclaré ce lundi matin sur BFMTV. Selon lui, les membres du parti doivent se rassembler derrière la candidature de François Fillon car, dit-il, "le socle est solide".

François Fillon, "le seul qui peut redresser la France" 

Le comité politique pourrait-il défaire le résultat de la primaire? "C'est très difficile, il faut que François Fillon décide, mais vous l'avez entendu hier, il souhaite poursuivre son combat et porter son projet jusqu'à la présidentielle." Et selon Jean-François Lamour, François Fillon "est le seul qui peut redresser la France, et les Français le savent".

"Moi aussi je me suis interrogé sur la meilleure solution pour notre famille politique d'être présent au deuxième tour de la présidentielle. On le voit aujourd'hui, il n'y a pas de plan B comme on a pu l'entendre ici ou là. Je crois penser qu'Alain Juppé va dire cela", lors de sa déclaration à la presse en milieu de matinée.

Les candidatures des centristes aux législatives

Interrogé sur le retrait du soutien des membres l'UDI à François Fillon, Jean-François Lamour a évoqué leurs candidatures en vue des prochaines élections législatives. "Je suis en charge des investitures d'union, un accord avait été trouvé, il faut que cet accord soit appliqué sur le terrain, nos collègues investis en ont besoin pour partir en campagne."

Ceux qui se sont retirés de la campagne du candidat de la droite pourraient-ils ne pas bénéficier des investitures qui avaient été prévues? "Je pense que c'est possible", a déclaré Jean-François Lamour.

C.H.A. avec AFP