BFMTV

Patrick et Isabelle Balkany renoncent à se présenter: "ils ont encore envie d'avoir la main", juge l'opposition

La décision des époux Balkany de ne pas se représenter à Levallois est saluée par l'opposition. Mais leur abandon ne signe pas forcément leur retrait de la vie politique locale.

Patrick et Isabelle Balkany ne seront plus maire et première adjointe à la mairie de Levallois en mars prochain. Sous la menace d'une condamnation d'inéligibilité, les époux Balkany ont annoncé mercredi renoncer à se représenter aux élections municipales. Une décision saluée par l'opposition, notamment par Arnaud de Courson, candidat DVD à la mairie de Levallois.

"La campagne municipale va avoir lieu et on va pouvoir s'intéresser à la ville de Levallois et à l'ensemble des sujets qui nous importent quotidiennement plutôt qu'aux déboires du maire et de son épouse", souligne-t-il sur BFM Paris. 

Une page se tourne à Levallois, mais leur annonce ne signe pas forcément leur retrait de la vie politique. "Les Balkany feront ce qu'ils veulent comme ils le font depuis le début", estime sur BFMTV Dominique Tiger, secrétaire général de l'Association des contribuables de Levallois-Perret. 

Des têtes de liste adoubées par les Balkany 

Dans la foulée de leur abandon, les époux Balkany ont annoncé la mise en place d'une liste de la majorité municipale, conduite par Agnès Pottier-Dumas, ancienne directrice de cabinet de la mairie et David-Xavier Weiss, adjoint à la jeunesse et à l'événementiel.

"On nous annonce des remplaçants qu'on nous sort du chapeau au dernier moment, qui ont signé toutes les décisions des Balkany qui ont conduit à l'Etat financier de la ville qui est tragique", juge Dominique Tiger. 

"Je comprends que les époux Balkany veuillent faire une liste et ils ont encore envie d'avoir la main. Ils ont d'ailleurs choisi une personne qui a toujours été rémunérée par eux, que ce soit à l'Assemblée nationale ou comme directeur de cabinet", raille Arnaud de Courson. 

Le candidat à la mairie de Levallois dit s'attendre "à tout" avec les Balkany. "Je ne serais pas surpris qu'un des deux Balkany soit sur la liste", ajoute-t-il. 

Carole Blanchard