BFMTV

Municipales à Paris: pour Rachida Dati, Agnès Buzyn est "chaperonnée par le gouvernement"

BFMTV
Invitée sur BFMTV et RMC ce lundi matin, Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris a reproché à Agnès Buzyn d'être une candidate "chaperonnée" par le gouvernement.

"Etre maire, ça ne s'improvise pas." A moins de trois semaines du premier tour des élections municipales, Rachida Dati revendique son "engagement au long-court" pour Paris. Un engagement que n'aurait pas Agnès Buzyn, la candidate LaREM, désignée après l'abandon de Benjamin Griveaux.

"J'ai l'impression que pour l'instant on lui met des tuteurs, qu'elle est chaperonnée, par les uns et les autres membres du gouvernement", estime la candidate des Républicains, invitée ce lundi matin de BFMTV et RMC.

"La proximité ce n'est pas dire 'bonjour comment allez-vous', la proximité c'est écouter, prendre du temps, proposer des solutions concrètes aux Parisiens, c'est un engagement de longue date", ajoute-t-elle.

"Mon adversaire c'est le bilan d'Anne Hidalgo"

Mais pour ces derniers jours de campagne, Rachida Dati ne désigne pas Agnès Buzyn comme principale adversaire.

"Mon adversaire, c'est le bilan d'Anne Hidalgo, le bilan d'Anne Hidalgo est désastreux", martèle notre invitée.

Pour la première fois la semaine dernière, un sondage a placé Rachida Dati en tête des intentions de vote au premier tour. Plusieurs autres sondages la placent en deuxième position, derrière Anne Hidalgo la maire sortante.

Carole Blanchard