BFMTV

Élection à la Métropole de Lyon: Collomb en perte de vitesse, Kimelfeld remonte, selon un sondage

David Kimelfeld avec Gérard Collomb

David Kimelfeld avec Gérard Collomb - PHILIPPE DESMAZES / AFP

Gérard Collomb reste toujours en tête des intentions de vote mais perd quatre points par rapport à un précédent sondage. A l'inverse, David Kimelfeld commence à décoller.

Les équilibres sont encore loin d'être bouleversés à Lyon, mais la tendance semble moins favorable à Gérard Collomb. L'actuel maire de Lyon, candidat à la présidence de la Métropole, reste en tête des intentions de vote (26%), selon un dernier sondage publié par Lyon Mag. Cependant, il perd quatre points par rapport à une précédente enquête à la fin du mois d'octobre.

Dans le même temps, son rival et ancien protégé, David Kimelfeld, recueille 16% des intentions de vote, soit cinq points de plus en un mois. Si l'actuel président de la Métropole reste encore très loin de Gérard Collomb, les tendances semblent donc s'inverser ces dernières semaines.

"C'est un résultat très encourageant", a réagi Sarah Peillon, porte-parole de David Kimelfeld, sur BFM Lyon ce mercredi matin. "Ce n'est pas la vérité des urnes (...) mais ce qui est intéressant c'est qu'on commence à avoir plusieurs sondages et qu'on voit une courbe se dessiner et qu'il y a une dynamique à l'œuvre", a-t-elle souligné.

EELV en tête pour la mairie

Entre les deux rivaux, Bruno Bernard, candidat EELV, et François-Noël Buffet, candidat LR, se partagent la deuxième place de ce sondage avec 19% des intentions de vote. Le Rassemblement national, mené par Andrea Kotarac, recueille pour sa part 12% des intentions de vote, quatre points devant Annie Guillemot la candidate du PS.

A noter que Lyon Mag a également testé les candidats aux élections municipales. Grégory Doucet, candidat EELV, reste en tête des intentions de vote (20%, en baisse de deux points). Il devance Yannick Cucherat (19%), le candidat LaREM testé par le journal alors que le parti présidentiel n'a pas encore donné d'investiture officiel. Etienne Blanc arrive en troisième position (18%), devant Georges Képénékian qui signe une progression de huit points (13%). 

*Enquête réalisée entre les 12 et 18 novembre 2019, auprès de 807 personnes

Benjamin Rieth