BFMTV

Quand Gilles Boyer refuse le soutien d'Alain Juppé et le vexe

Gilles Boyer, le 12 octobre 2016 à Boulogne-Billancourt.

Gilles Boyer, le 12 octobre 2016 à Boulogne-Billancourt. - PATRICK KOVARIK - AFP

Le fidèle juppéiste, en difficulté dans les Hauts-de-Seine, a refusé une visite d’entre-deux-tours du maire de Bordeaux, selon Le Parisien.

Il est un proche parmi les proches d’Alain Juppé. Cela n’a pas empêché Gilles Boyer de refuser que son mentor vienne le soutenir dans l’entre-deux-tours des législatives, selon une indiscrétion du Parisien de ce jeudi.

Le maire de Bordeaux s’en serait trouvé particulièrement "vexé", raconte le journal. A tel point que Gilles Boyer aurait tenté de corriger le tir en indiquant à Alain Juppé – via leur ami commun Edouard Philippe – que sa décision n’avait "rien de personnel".

Auprès du Parisien, l’entourage du candidat LR insiste:

"Gilles fait une campagne locale, il refuse tout soutien national, même celui du Premier ministre".

Avec 22,85% des voix au premier tour dimanche, Gilles Boyer est en grande difficulté dans la 8e circonscription des Hauts-de-Seine. Son adversaire d’En Marche!, 48,03% des suffrages, a bien failli être élu du premier coup.

G. de V.