BFMTV

Législatives: moins de voix qu'en 2012, mais plus de candidats FN présents au second tour

-

- - -

En mauvaise posture pour former un groupe à l'Assemblée nationale, le parti de Marine Le Pen se maintient toutefois dans 121 circonscriptions pour le second tour.

Une "déception", un "échec". Ce lundi matin, les mots ne manquent pas du côté du Front national pour commenter son score au premier tour des législatives. Le parti d'extrême droite arrive troisième avec 13,20% des suffrages exprimés. Soit 6.29% des inscrits et 2.99 millions de voix. A y regarder de plus près, c'est 500.000 voix de moins qu'en 2012.

Une déconvenue, certes. Mais paradoxalement, le FN a des candidats présents au second tour dans 121 circonscriptions, ce qui est deux fois plus qu'en 2012 où 59 candidats étaient qualifiés, dont 28 dans des triangulaires. 

Qualifié avec 515 voix de plus que le 3e

Un paradoxe qui peut, en partie, s'expliquer par une abstention record, et des situations locales diverses, souligne Le Monde. A cela s'ajoute un mode de scrutin qui permet aux candidats ayant plus de 12.5% des votes des inscrits sur les listes électorales de se qualifier pour le second tour. A défaut, les deux candidats qui arrivent en tête. Ce qui peut conduire à des situations ubuesques. 

Dans la 2ème circonscription de l'Isère, par exemple, le candidat FN, Alexis Jolly, est en ballotage défavorable face à Jean-Charles Colas-Roy (LREM). Il recueille 12.59% des suffrages exprimés soit 5.72% des inscrits. Son adversaire de La République en marche arrive premier avec 39.60% des bulletins exprimés soit 17.99% des inscrits. Aussi, le candidat FN se qualifie donc pour le second tour avec 4.426 voix, soit 515 voix de plus que le candidat de la France Insoumise, Taha Bouhafs. 

Marine Le Pen en tête avec presque 20.000 voix

Au total, sur ces 121 circonscriptions où le Front national se maintient, seuls vingt candidats arrivent en tête. Là encore, c'est plus élevé qu'en 2012 (cinq) mais beaucoup moins que les attentes du parti après ses scores à la présidentielle. 

Le meilleur score, c'est la présidente du parti qui l'obtient. Marine Le Pen. Elle arrive largement en tête à Henin-Beaumont, dans la 11ème circonscription. Face à la candidate LREM, Anne Roquet, la candidate d'extrême droite obtient 46.02% des suffrages exprimés, soit 21.07% des inscrits et 19.997 voix. 

En 2012, seuls deux députés apparentés FN avaient été élus: Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard. Cette année, la première ne s'est pas représentée et le second est au coude-à-coude avec la torera Marie Sara.

Elodie Hervé