BFMTV

Législatives: le FN a perdu 500.000 voix par rapport à 2012

Marine Le Pen est bien placée pour l'emporter au deuxième tour à Hénin-Beaumont.

Marine Le Pen est bien placée pour l'emporter au deuxième tour à Hénin-Beaumont. - Loic Venance - AFP

Les électeurs qui s’étaient mobilisés massivement pour Marine Le Pen à la présidentielle ont fait défaut au FN dimanche.

"Le score du FN (au premier tour des législatives) est une déception", a admis Nicolas Bay, le secrétaire général du Front national auprès du Parisien ce lundi.

Un résultat d’abord décevant par rapport au capital électoral de la présidentielle. Le mouvement frontiste est passé de 7,7 millions de voix pour Marine Le Pen le 23 avril à quelque 3 millions de suffrages au premier tour des législatives dimanche: plus de 4 millions de voix pour ainsi dire évaporées.

Mais le FN est également en recul de 538.050 voix par rapport aux législatives de 2012. Alors que 3.528.663 personnes avaient glissé un bulletin frontiste dans l’urne au premier tour il y a cinq ans, elles n’ont été que 2.990.592 à faire de même dimanche. En pourcentage, le score du FN est passé de 13,60% à 13,20%. Comme si la progression du FN à la présidentielle, de 17% en 2012 à 21% en 2017, n’avait compté pour rien.

"On a résisté un peu mieux que les autres"

Florian Philippot minimise néanmoins cet effet "retour à la case départ". Sur notre antenne ce lundi, le bras-droit de Marine Le Pen a préféré pointer les pertes massives des autres partis:

"Je fais remarquer que Les Républicains ont perdu plus de 3 millions de voix et le Parti socialiste 6 millions de voix. Donc, on voit qu’on a résisté un peu mieux quand même que les autres à cette vague Macron".

Ghislain de Violet