BFMTV

Dérives après la victoire du PSG : « Pas sérieux de demander la démission de Valls », dit Royal

Ségolène Royal

Ségolène Royal - -

Ce mardi matin, Jean-Jacques Bourdin reçoit Ségolène Royal sur RMC et BFMTV au lendemain des critiques qu’elle a formulé à l’encontre de François Hollande un an après son élection demandant au président d’accélérer sur les réformes.

Ce mardi, Ségolène Royale est l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV. La présidente de la région Poitou-Charentes signe son retour sur le devant de la scène politique avec un ouvrage, « Cette belle idée du courage » chez Grasset et des critiques à l’égard de sa famille politique, expliquant que Claude Bartolone n’avait pas « à affaiblir l’exécutif » et qu’elle attend de François Hollande qu’il « consolide tout ce qu'il a engagé et qu'il accélère sur le reste ».

Sur la réforme des retraites

8h54 - Ségolène Royal : « Il ne faut pas baisser les retraites. Plus vous avez de gens au travail plus vous avez d'argent dans les caisses. Il faut une retraite à la carte. Il faut aussi tenir compte de l'espérance de vie ».

Sur l'amnistie sociale

8h50 - Ségolène Royal : « Un texte au cas par cas oui, mais je ne voterai pas le texte global. Je ne défends pas les débordements mais le désespoir doit être respecté ».

Sur le non-cumul des mandats

8h49 - Ségolène Royal : « Oui, il faut le faire, je me le suis appliquée à moi-même »

Sur les critiques de Ségolène Royal envers le gouvernement

8h47- Ségolène Royal : « Je ne rendrais pas service au gouvernement si je disais que tout va bien. François Hollande pousse en avant l'action gouvernementale. Je ne vise pas le président. C'est tout un pays qui doit accélérer les choses. Nous engageons la lutte contre la fraude fiscale, faisons revenir l'argent de l'étranger avant de créer des impôts supplémentaires. Si j'étais au sein du gouvernement je n'aurais pas la même liberté de parole ».

Pourrait-elle devenir Premier ministre de François Hollande?

8h45 - Ségolène Royal : « Non, je ne joue au petit bac par rapport à des histoires de nominations ».

Sur un avenir politique national

8h45 - Ségolène Royal : « A la tête d'une région on peut faire des choses pour l'écologie, l'economie sociale et solidaire, pour les jeunes... ».

Sur le ministère de l'Economie et des Finances pour lequel Laurent Fabius demande plus d'unité

8h44 - Ségolène Royal : « Ça manque un peu d'ordre dans ce ministère. On a besoin de cohérence et d'esprit d'équipe. Dans la parole politique, il y a l'expression de ce que vive les gens. Restructurer ça veut dire parler d'une même voix, d'éviter les bagarres entre ministre ».

Sur son retour en politique

8h40 - Ségolène Royal : « Je continue à la tête de ma région ou à la BPI (Banque Publique d'Investissement). Bien sûr qu'il y a des profonds moments de découragement, j'ai pris des coups. J'ai un présent politique. Je veux aider les Français avec une liberté de parole ».

Sur le retour de Jérôme Cahuzac en politique

8h39 - Ségolène Royal : « Il n'a pas de courage. La vérité c'est le courage ».

Sur les dérives lundi au Trocadéro après la victoire du PSG

8h36 - Ségolène Royal : « Pourquoi cette fête n'a pas eu lieu dans un stade ? Il appartient aux organisateurs de peser le pour et le contre de prendre le risque d'organiser cette fête en plein air. La responsabilité revient aux organisateurs. Je défends Manuel Valls et la police. Ce n'est pas sérieux de demander la démission de Valls ».

Revivez la matinale de Bourdin & Co du 14 mai

Tugdual de Dieuleveult avec Jean-Jacques Bourdin