BFMTV

Delevoye n'a pas informé le gouvernement de son activité rémunérée, selon Matignon 

Jean-Paul Delevoye.

Jean-Paul Delevoye. - Lionel BONAVENTURE / AFP

Jean-Paul Delevoye a démissionné lundi de ses fonctions de Haut-commissaire aux Retraites. Si jusqu'ici Matignon soulignait la "bonne foi" de celui-ci, l'entourage du Premier ministre assure ce mardi qu'il n'avait pas informé le gouvernement de son activité rémunérée.

Jean-Paul Delevoye n'avait pas informé le gouvernement du fait qu'il exerçait une activité rémunérée, en tant que président du think thank Parallaxe, adossé à IGS, alors qu'il était Haut-commissaire aux Retraites, selon les déclarations que nous avons recueillies auprès de Matignon. "L'impossibilité de cumuler son activité avec une quelconque activité professionnelle" lui a été signalée par le secrétaire général du gouvernement, a glissé l'entourage du Premier ministre à l'Agence France Presse (AFP).

Pas de manquement du gouvernement selon Matignon 

Le siège du chef du gouvernement réagit ainsi aux éléments publiés par Le Monde dans la matinée. Le site du quotidien affirme que le secrétariat général du gouvernement était au courant de ce cumul de rémunérations. 

De son côté, l'entourage du Premier ministre soutient qu'il n'y a pas eu de manquement des services du gouvernement dans ce dossier. Cette même source explique qu'après la nomination de Delevoye au gouvernement début septembre, ce dernier a été informé qu'il ne pouvait cumuler une quelconque activité professionnelle ou ses pensions de parlementaire avec son poste de Haut-commissaire.

L'entourage du Premier ministre indique également qu'à la nomination de Delevoye, le secrétaire général du gouvernement lui a remis un livret sur "les règles applicables à la fonction de membre du gouvernement" et que le nouveau membre du gouvernement avait signé parallèlement un "engagement d'intégrité et de moralité". Le livret en question rappelait les règles sur le non-cumul d'une activité professionnelle avec la fonction de ministre.

Impossible cumul

Après une semaine de révélations sur des activités non-déclarées auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), la plupart bénévoles cependant, Jean-Paul Delevoye a présenté sa démission lundi. 

L'entourage du Premier ministre assure que lorsque le secrétaire général du gouvernement a découvert la déclaration d'intérêts de Jean-Paul Delevoye, mise en ligne début décembre par la HATVP, il a immédiatement alerté Matignon sur l'impossibilité du cumul d'une fonction de ministre avec une activité professionnelle annexe.

Camille Langlade