BFMTV

Congé après la mort d'un enfant: Mélenchon dénonce "la mesquinerie hargneuse" de la majorité

BFMTV
Ce mardi après-midi, Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé après une séance houleuse à l'Assemblée nationale, où les orateurs ont abordé le rejet, la semaine dernière, d'une proposition visant à allonger le congé dévolu aux parents endeuillés.

Une proposition d'allonger le congé parental en cas de mort d'un enfant rejetée par la majorité en fin de semaine dernière, un gouvernement qui promet de corriger l'erreur ce week-end, une séance houleuse à l'Assemblée nationale ce mardi. La séquence n'en finit plus pour les parlementaires LaREM et MoDem, peu à l'avantage devant l'opinion et une opposition unie, de la gauche à la droite, pour conspuer son attitude passée. Dans la salle des quatre colonnes ce mardi, Jean-Luc Mélenchon a appuyé: "Dans l’Hémicycle, ils ont une sorte de mesquinerie hargneuse. Ils ne parlent ni n’admettent d’erreur."

"L'aveu de ce qu'ils sont" 

Il a poursuivi: "Sans doute qu’à la fin, ils finiront par admettre cette idée de l’allongement du temps de deuil, mais je ne sais pas pourquoi ils éprouvent le besoin de vouloir, après avoir commis un tel aveu de ce qu’ils sont, essayer de le récupérer."

Le député élu dans les Bouches-du-Rhône ne voit pas dans cette situation les résultats d'un simple cafouillage. "Ce n’est pas une erreur évidemment. Le texte est d’abord passé en commission et on ne se souvient pas que le gouvernement ait dit à ce moment-là: ‘Vous soulevez une question importante, on va s’y pencher’. Il s’agit vraiment de propos délibérés et de leur état d’esprit", a-t-il dit. 

Robin Verner