BFMTV

Chatel : « Sarkozy est là pour tenir le cap des réformes »

-

- - -

Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation, a évoqué les 35 heures et les relations entre Nicolas Sarkozy et François Fillon.

Invité des GG mercredi 21 mai, le porte-parole du gouvernement Luc Chatel est revenu sur la volonté du gouvernement de « lever le carcan des 35 heures » : « On veut que, sur la base d'une durée légale de 35 heures, il y ait une liberté de négocier dans chaque entreprise sur la durée du travail. Vous avez des cas de figure qui sont très différents et la grande erreur des 35 heures, au-delà du fait que l'on a plombé l'économie française, ça a été de l'imposer à tout le monde pareil. Il ne s'agit pas de démanteler les 35 heures, car démanteler cela voudrait dire que pour celui qui est aujourd'hui aux 35 heures, qui est très content, aussi bien lui que l'entreprise, on reviendrait là-dessus. Et bien, non, on ne reviendra pas là-dessus. Ce que l'on veut, c'est que là où il y a volonté commune des salariés et des entreprises, on puisse faire bouger les lignes ».

D'autre part, interrogé sur l'effacement de François Fillon et l'omniprésence de Nicolas Sarkozy sur certains dossiers, il a déclaré : « François Fillon avait lui-même théorisé l'évolution du rôle du premier ministre pendant la campagne présidentielle. Pendant la campagne, Nicolas Sarkozy avait très bien expliqué, il avait dit qu'il ne comprenait pas ce système, où l'on est le pays du monde qui donne la plus grande légitimité à son patron de l'exécutif, et où une fois élu, après s'être engagé pendant des mois sur des tonnes de réformes devant les français, le chef de l'Etat disait « Maintenant que vous m'avez élu, j'ai trouvé un type formidable pour mettre en œuvre tout ce que je vous ai proposé mais moi je vais me retirer à l'Elysée ». Nicolas Sarkozy, il a expliqué : « On va arrêter, moi je vais prendre mes responsabilités, je vais vous dire ce que je vais faire, mais ensuite je vais gouverner ». Il l'avait dit, et François Fillon avait expliqué que le rôle du Premier Ministre est forcément de nature à évoluer par rapport à ça ».

« Il n'y a pas de surprise par rapport à ça, on travaille en équipe, le Président est là pour faire respecter, tenir le cap des réformes, des engagements qu'il a pris devant les français, et le Premier Ministre met en œuvre tout ça, il coordonne l'action du gouvernement ».

La rédaction -Les Grandes Gueules