BFMTV
Politique

#CeciNestPasUnIsoloir: la campagne décalée du gouvernement pour inciter à voter aux Européennes

#CeciNestPasUnIsoloir est la campagne du gouvernement pour les Européennes.

#CeciNestPasUnIsoloir est la campagne du gouvernement pour les Européennes. - Capture Twitter @gouvernementFR

A quelques jours des élections européennes, le gouvernement mise sur l'humour pour inciter le plus grand nombre à aller voter. La campagne décalée a largement été reprise sur les réseaux sociaux. Mais beaucoup se sont amusés à la détourner à l'insu du gouvernement.

"Le 26 mai, un seul isoloir comptera pour faire entendre sa voix." En fin de semaine dernière, le gouvernement a lancé sur les réseaux sociaux sa nouvelle campagne baptisée #CeciNestPasUnIsoloir pour inciter les citoyens à aller voter aux Européennes, le 26 mai prochain.

"A quelques jours du scrutin, seulement près de la moitié d’entre nous ont l’intention d’aller voter", est-il précisé sur le site du gouvernement. Pour donner envie au plus grand nombre de rendre aux urnes, le gouvernement a décidé de jouer la carte de l’humour.

Mise en scène "audacieuse"

Le principe de la campagne est simple et "repose sur la mise en scène d’objets du quotidien qui rappellent visuellement un isoloir". Un concept "audacieux" pour "un sujet qui l’est tout autant" avec pour objectif "d’interpeller", détaille le site Internet. 

Plusieurs photos ont ainsi été détournées par l’exécutif au profit de cette campagne comme celle d’une pièce d’appartement isolée derrière un rideau, ou encore la photo d’une cage à oiseaux - dont on peut néanmoins questionner le sens de l’à-propos quand Nathalie Loiseau est la tête de liste du partie LaREM.

Sûr de la pertinence de la campagne, le gouvernement incite les internautes à reprendre le concept "le plus possible, nous vous invitons à participer et à encourager vos proches à faire de même: plus les publications avec #CeciNestPasUnIsoloir seront nombreuses, plus l’interpellation sera forte".

Pari gagné. Le hashtag s’est rapidement retrouvé en trending topic sur Twitter lors du lancement, signe de sa popularité. Plusieurs préfectures se sont emparé de la campagne d’information comme dans le Haut-Rhin, la Creuse ou la Dordogne.

Détournements humoristiques

De nombreux internautes se sont également prêté au jeu, sur le même ton que le gouvernement.

D’autres ont vu l’occasion de détourner la campagne à l’insu de l'exécutif et du chef de l’Etat. "Ceci n'est pas un isoloir... mais un isolé", ironise un utilisateur de Twitter en légende d'une photo d'Emmanuel Macron.

Pour la première fois, un baromètre accorde une avance au Rassemblement national sur La République en marche. Selon le dernier sondage Harris Interactive/Agence Epoka réalisé pour RTL, TF1 et Le Figaro, 22,5% des inscrits sur les listes électorales se prononcent en faveur de la liste RN, conduite par Jordan Bardella. Ils sont 22% à soutenir la liste LaREM, chapeautée par Nathalie Loiseau. Après une remontée enregistrée au début du mois, les Républicains rechutent quant à eux à 12,5% d'intentions de vote dans ce sondage.

Ambre Lepoivre