BFMTV

CAFE POLITIQUE - Le casque de Hollande en rupture de stock

François Hollande sur son scooter en 2011.

François Hollande sur son scooter en 2011. - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'actualité politique. Au menu aujourd'hui: le caque de François Hollande en rupture de stock et les confidences d'Hervé Morin.

> Le casque de François Hollande en rupture de stock

"Bonne surprise", pour la société Motoblouz. Productrice du casque Dexter, arboré par François Hollande sur les photos pubiées par Closer lors de ses escapades en scooter, elle constate que cette publicité involontaire du chef de l’Etat a été bénéfique: le casque en question a été en rupture de stock "en 24 heures", raconte le PDG à France 3 Nord-Pas-de-Calais: 1.000 exemplaires auraient été vendus en 24 heures. En termes de communication, "c’est le pompon", s’exclame-t-il.

> Mennucci: une twitpic pour l'IVG

En réaction au débat sur l’IVG, de nombreux internautes ont réagi sur les réseaux sociaux via le mot-clé #IVGmoncorpsmondroit. Le but: se photographier avec ce message, et le faire circuler. Patrick Mennucci, le candidat du PS à la mairie de Marseille l’a bien compris. Lui aussi y a été de sa petite photo…

.@patrickmennucci s'engage pour les droits des femmes #IVGmoncorpsmondroit pic.twitter.com/pELYJ55g6i
— Victorien Bornéat (@victorienbrn) 22 Janvier 2014

> "N'abîmons pas Nicolas Sarkozy", supplie Estrosi

C'est un cri du coeur qu'a poussé Christian Estrosi, maire de Nice et secrétaire national de l'association des amis de Nicolas Sarkozy, sur RMC jeudi matin. Réagissant à son refus de figurer sur la liste de François Fillon au Conseil national de l'UMP, il explique: "depuis plusieurs semaines, François Fillon a pris des positions très fermes à propos de Nicolas Sarkozy. Or, c'est l'homme qui est le seul en situation pour revenir sur la scène politique et pour nous donner un espoir de reconquête. N'abîmons pas Nicolas Sarkozy!" 

Dans le cas d'un retour qui s'annonce de plus en plus probable, autant être du bon côté: "je n'ai pas à appraître en diviseur, se justifie Estrosi. Voilà pourquoi j'ai choisi de me tenir hors de la mélée au nom du retour possible de Nicolas Sarkozy." Tout est dit.

> Hidalgo: "les machos, on en a fait notre affaire"

Dur d'être une femme en politique? Anne Hidalgo n'a pas l'air de le craindre. Invitée de France Culture jeudi matin, la candidate du PS à la mairie de Paris a évoqué la loi sur le non cumul des mandats. Elle explique que cette loi sur le non-cumul lui permet, en renouvelant la classe politique, de faire émerger de jeunes femmes à Paris.

"Et dieu sait si on s'est bagarrés au sein du PS, pour faire comprendre à tout le monde que la parité, ce n'est pas que du 50-50 entre hommes et femmes", explique-t-elle. "Ah bon, il y a encore des machos au PS?", lui demande, amusé, le journaliste de France Culture. "Il y a eu des machos au PS mais on en a fait notre affaire. Mieux qu'à l'UMP d'ailleurs: ils sont même plutôt en retard sur le sujet", commente Anne Hidalgo.

@Anne_Hidalgo sur @franceculture "il y a eu des machos au PS mais on en a fait notre affaire. Mieux qu'à l'UMP"
— France Culture Pol (@FCulture_Pol) 23 Janvier 2014

> Quand Morin raconte avoir couvert un collègue infidèle

Séquence malaise, repérée par Le Lab. L'ancien ministre de la Défense Hervé Morin raconte dans l'émission La revue de presse de Paris première comment un ami député lui a demandé un jour de le "couvrir", alors qu'il s'apprêtait à passer un week-end en compagnie de quelqu'un d'autre que son épouse. "Peux-tu dire que nous faisons une plongée tous les deux dans un sous-marin pendant deux jours pour que je puisse débrancher mon portable?", a demandé le député à Hervé Morin. Etre ministre de la Défense, ça peut toujours servir...

Mélenchon se fait peur sur les photos

Pas facile d’être un homme public. On vous pose des centaines de question, on vous photographie… Jean-Luc Mélenchon estime en avoir fait les frais. Lors de ses vœux à la presse, le coprésident du Parti de gauche s’est indigné à plusieurs reprises que des journaux aient publié des photos de lui "absolument défiguré, le cheveu au vent et la face grimaçante", rapporte Le Nouvel Observateur paru ce jeudi. "Le dernier en date, c’était une nouvelle trouvaille. J’étais encore plus hideux que d’habitude. J’ai même réussi à me faire peur à moi-même".

Ariane Kujawski