BFMTV

"Ayez peur du virus, n’ayez surtout pas peur du vaccin": Castex veut remobiliser sur la vaccination

En déplacement dans les Landes, seul département en proie à une augmentation de l'épidémie, le Premier ministre a exhorté la population à se faire vacciner pour éviter une résurgence généralisée du virus.

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran se sont rendus ce jeudi dans un centre de vaccination des Landes, seul département en proie à une résurgence de l'épidémie de Covid-19, où le variant Delta représente quelque 70% des nouveaux cas positifs, a indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal mercredi.

Une visite visant notamment à remobiliser la population sur la vaccination, dont les chiffres semblent depuis quelques jours stagner.

"Près de 20 millions de nos concitoyens ont un schéma vaccinal complet, mais je vous le dis très clairement, ce n'est pas encore suffisant. Et on voit bien que l'amélioration que je décrivais, et qui est réelle, de la situation sanitaire, pourrait désinciter à la vaccination, ce qui serait à la fois un paradoxe et une erreur", a mis en garde le chef du gouvernement.

Décélération de la prise de rendez-vous

"Les prises de rendez-vous pour la première vaccination sont en décélération, ça fait deux ou trois jours où nous vaccinons, en première vaccination, 200.000 personnes par jour. C’est trop peu, on a fait beaucoup mieux et on peut et on doit faire beaucoup mieux", a poursuivi Jean Castex.

L'exécutif s'est fixé comme objectif de 35 millions de Français complètement vaccinés d'ici la fin août (19,6 millions actuellement), et de 40 millions de premières doses injectées (32,7 millions actuellement), rappelle l'AFP.

"Ayez peur du virus, n'ayez surtout pas peur du vaccin", a encouragé l'occupant de Matignon.

Pour encourager les plus jeunes à se faire vacciner, Jean Castex a notamment mis en avant le fait que les injections pourraient permettre de retrouver certains espaces, lieux de culture, ou encore se rendre à l'étranger. "C'est un sésame", a-t-il jugé.

"Plan d'action renforcé" dans les Landes

Dans le département des Landes, un "plan d'action renforcé" va par ailleurs être mis en place pour endiguer la prolifération du virus, a annoncé Jean Castex. L'objectif sera notamment de réaliser 14.000 tests et d'allouer 20.000 doses supplémentaires de vaccin. Si cela n'était pas suffisant, la levée de certaines restrictions au 1er juillet pourrait être repoussée.

Jean Castex a également eu un mot pour le personnel soignant, enjoignant ce dernier à se faire vacciner plus massivement. "Il n'est pas admissible, qui peut comprendre que le virus entre dans un Ehpad (...) par l'intermédiaire de celles et ceux dont c'est la mission de les soigner? Donc encore une fois, il y a eu des progrès, mais ils sont insuffisants". "Il faut d'ici la fin de l'été que cette vaccination soit quasi complète", auquel cas "il faudrait prendre nos responsabilités", a-t-il poursuivi sans aller plus loin. "Encore un effort collectif et on va y arriver!"

Clarisse Martin et Benjamin Duhamel