BFMTV

AVANT/APRÈS. Seuls 8 ministres du premier gouvernement ont survécu à tous les remaniements

Infographie BFMTV

Infographie BFMTV - BFMTV

Hulot, Bayrou, Collomb... De nombreux ministres ont quitté leurs postes depuis la formation du premier gouvernement en mai 2017. BFMTV fait le point sur ceux qui ont réussi à rester au fil des années.

En se séparant de Christophe Castaner et Muriel Pénicaud lors du remaniement, le nouveau Premier ministre Jean Castex a écarté deux figures "historiques" de la Macronie. Le ministre de l'Intérieur et la ministre du Travail faisaient en effet parti des rares responsables présents au gouvernement depuis le début du mandat présidentiel.

Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, le gouvernement a ainsi beaucoup changé. Le tout premier, formé en mai 2017, était à l'époque composé de 18 ministres et quatre secrétaires d'états. Parmi eux, on retrouvait :

  • des membres de LaRem (Richard Ferrand, Christophe Castaner...) et du Modem (François Bayrou, Marielle de Sarnez...)
  • des membres des Républicains (Bruno Le Maire, Gérald Darmanin...) et du Parti socialiste (Gérard Collomb, Jean-Yves Le Drian...)
  • des personnalités issues de la société civile (Marlène Schiappa, Laura Flessel...)

Un gouvernement paritaire comptant trois ministes d'État, dont Nicolas Hulot à la transition écologique et solidaire. Malheureusement pour son chef de l'époque, Edouard Philippe, ce gouvernement initial ne va pas s'inscrire dans la durée.

En effet, trois ans après, seuls huit responsables nommés à l'époque sont toujours en place. Les personnalités en noir et blanc sont celles qui n'exercent plus aucune fonction au gouvernement. Déplacez le curseur au milieu de la photo vers la gauche et vers la droite pour voir ceux qui sont restés au pouvoir depuis 2017.

Trois ans après la nomination du premier gouvernement, seuls huit responsables sont toujours en place :

  • Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères
  • Gérald Darmanin, ex-ministre de l'Action et des Comptes publics désormais ministre de l'Intérieur
  • Marlène Schiappa, ex-secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations désormais ministre déléguée à la citoyenneté
  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports
  • Annick Girardin, ex-ministre des Outre-mer désormais ministre de la Mer
  • Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance
  • Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
  • Elisabeth Borne, ex-ministre de la Transition écologique et solidaire désormais ministre du Travail

Un premier gouvernement très vite remanié

Le premier gouvernement a en fait été remanié très rapidement. Quelques semaines à peine après l'élection présidentielle, l'ensemble des ministres encartés au Modem - le garde des sceaux François Bayrou, la ministre des Armées Sylvie Goulard et la ministre délégué aux Affaires européennes Marielle de Sarnez - démissionnaient dans le cadre de l'enquête sur les assistants parlementaires des eurodéputés. Le ministre de la cohésion du territoire, Richard Ferrand, empêtré dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne, profitait de l'occasion pour démissionner à son tour.

Au fil des années, d'autres "ajustements" seront réalisés. Certains ont dû démissionner, comme François de Rugy, d'autres ont choisi de quitter le gouvernement, comme Gérard Collomb ou Nicolas Hulot. D'autres enfin ont préféré quitter leur poste pour mener une campagne électorale, comme Nathalie Loiseau aux Européennes ou Agnès Buzyn aux Municipales. A cela il faut également ajouter le remaniement d'octobre 2018.

Louis Tanca Journaliste BFMTV