BFMTV

Attaque à la Préfecture de police: Christophe Castaner dans le viseur de l'opposition

Deux jours après l'attaque au couteau qui a frappé la Préfecture de police de Paris, plusieurs figures de l'opposition demandent la démission du ministre de l'Intérieur. Celui-ci sera l'invité du journal de 13H de TF1 dimanche.

Christophe Castaner est-il fragilisé par l'attaque qui a frappé la Préfecture de police de Paris jeudi, au cours de laquelle un policier - adjoint administratif, informaticien au sein de la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) - a tué quatre de ses collègues?

Plusieurs personnalités de l'opposition l'interpellent pour réclamer sa démission ou des réponses à leurs questions. L'intéressé devrait répondre à ces mises en cause dimanche, lors d'un passage prévu au journal de 13H de TF1. Le Premier ministre Édouard Philippe, lui, s'exprimera dans les colonnes du Journal du Dimanche

"Est-ce que Christophe Castaner a choisi de dissimuler la vérité ou fait-il preuve une nouvelle fois d'incompétence? (...) J'appelle aujourd'hui Christophe Castaner à cesser ses fonctions, je considère qu'il n'est pas capable d'assurer sa mission au service de la sécurité des Français, je le dis avec beaucoup de gravité, il en va aujourd'hui de la sécurité nationale", a vertement tancé sur BFMTV Guillaume Larrivé, député Les Républicains (LR) de l'Yonne et candidat à la présidence du parti.
Une opinion que partage son homologue des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, qui également sur notre antenne a déclaré que "la question de sa présence au gouvernement (était) posée. Soit il savait et il a voulu dissimuler des faits extrêmement graves et là il s'agit d'un scandale d'État, soit il ne savait pas et c'est le signe d'une incompétence totale", a estimé le parlementaire.

Selon nos informations, le groupe des députés LR va officiellement demander l'ouverture d'une commission d'enquête à l'Assemblée. 

Sans appeler explicitement à la démission du "premier flic de France", le sénateur LR Bruno Retailleau, président du groupe au palais du Luxembourg, a quant à lui interpellé Christophe Castaner sur Twitter, lui demandant d'expliquer "comment un individu présentant un tel profil (...) a-t-il pu occuper un poste dans un service sensible de la préfecture de police?".

Marine Le Pen est également venue grossir les rangs des personnalités politiques réclamant le départ de Christophe Castaner ce samedi, a-t-elle déclaré à BFMTV. Elle a également fait part de son soutien à l'initiative des députés Les Républicains de demander l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire à l'Assemblée nationale.

Clarisse Martin