BFMTV

ArcelorMittal tient tête au gouvernement

Le site ArcelorMittal de Florange

Le site ArcelorMittal de Florange - -

ArcelorMittal a écarté ce vendredi la possibilité de vendre le site de Florange dans sa totalité, pour qu’il puisse trouve plus simplement preneur. C’était pourtant la demande de Michel Sapin et Arnaud Montebourg.

La vente de l'intégralité du site de Florange, comme le lui demande le gouvernement français, « mettrait en péril la viabilité du reste des activités d'ArcelorMittal en France où le Groupe emploie 20 000 salariés », estime vendredi le groupe sidérurgiste dans un communiqué.
Le groupe oppose ainsi une fin de non-recevoir à la requête du gouvernement français de céder les installations de traitement de l'acier (aval), soulignant que « toutes les activités aval du site de Florange sont intégrées au reste des activités du Groupe en France et en Europe ». Ce vendredi matin, Michel Sapin , le ministre du Travail et de l'emploi, et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, demandaient à ArcelorMittal d’envisager de céder le site de Florange dans son ensemble pour qu’il trouve plus facilement un repreneur.

M. Chaillot avec AFP