BFMTV

Affaire Bettencourt : non-lieu pour Nicolas Sarkozy

-

- - -

Nicolas Sarkozy a obtenu un non-lieu et ne sera pas renvoyé devant le tribunal dans le volet « abus de faiblesse » de l’affaire Bettencourt. Les 10 autres mis en examen, dont Eric Woerth, ne sont en revanche pas concernés par le non-lieu.

Une affaire de moins pour Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'Etat n'est pas renvoyé en correctionnelle dans le volet « abus de faiblesse » de l'affaire Bettencourt. En revanche, certains de ses proches devront s’expliquer : les dix autres mis en examen, y compris l'ancien ministre Eric Woerth, François-Marie Banier, l'avocat Pascal Wilhelm, l'ex-gestionnaire de fortune Patrice de Maistre ou l'homme d'affaires Stéphane Courbit comparaîtront devant le tribunal à Bordeaux, sans doute en 2014.Le parquet de Bordeaux après avoir requis un non-lieu, avait laissé entendre avec force qu'il ferait appel d'un éventuel renvoi de M. Sarkozy devant le tribunal. Les juges Jean-Michel Gentil et Valérie Noël se sont donc rangés à cette opinion dans leur ordonnance, rendue à l'issue de près de trois ans d'instruction du dossier, et malgré des rapports très houleux entre le juge Gentil et l'ancien président au moment de l'instruction. Nicolas Sarkozy avait été mis en examen pour abus de faiblesse le 21 mars dernier, les juges ayant fait un lien entre des versements d'argent de Liliane Bettencourt pour la présidentielle de 2007 et les rendez-vous des différents protagonistes.

|||Non-lieu pour Sarkozy : un pas vers 2017 ?

M. Chaillot avec agences