BFMTV

À Bordeaux, Macron retrouve Juppé qui fait ses adieux à la politique

Le président de la République rencontrera l'édile de Bordeaux pour un grand débat, avant que celui-ci ne rejoigne le Conseil Constitutionnel.

Avant un grand débat avec les élus girondins et au lendemain de deux visites surprises à Bordeaux et Pessac dédiées aux femmes, Emmanuel Macron s'entretient tôt vendredi matin avec Alain Juppé, le maire emblématique de la capitale girondine qui quittera le même jour officiellement la vie politique.

3 heures de débat

Un entretien entre les deux hommes, autour d'un petit déjeuner, est prévu peu avant 9 heures. Un peu plus tard dans la journée, l'ancien Premier ministre, en partance pour rejoindre les rangs des Sages du conseil constitutionnel, remettra officiellement au préfet la démission de son mandat de maire.

Alain Juppé aura auparavant, en tant qu'encore maire pour quelques heures de la ville-hôte, ouvert les discussions dans le cadre du grand débat national, devant une cinquantaine d'élus de la région. Le débat, qui s'ouvrira à 10 heures, est prévu pour durer jusqu'à 13 heures, heure du départ du président de la République.

22 ans à la mairie de Bordeaux

Cette venue présidentielle met un terme au mandat municipal d'Alain Juppé démarré en 1995, sans interruption à part deux ans. Il avait annoncé le 13 février dernier, à la surprise générale, accepter la proposition du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand de prendre la succession de Lionel Jospin au Conseil Constitutionnel.

"L'envie me quitte", avait-il dit devant la presse le lendemain, en parlant d'un esprit public devenu "délétère". 

Bastion des gilets jaunes

L'ensemble des discussions, sous bonne garde policière, se tiennent à l'Hôtel de Nesmond, magnifique hôtel particulier des XVIe et XVIIe siècles et résidence officielle des préfets de Gironde.

Elle se situe à 150 mètres de la place Pey-Berland, où samedi après samedi, des heurts éclatent en fin de manifestation des "gilets jaunes" entre des manifestants et les forces de l'ordre.

Bordeaux, une métropole en pleine expansion qui a vu ces dernières années les prix immobiliers s'envoler, est l'un des bastions du mouvement, même s'il semble s'y effriter tout doucement.

Avec AFP