BFMTV

7 Femen fêtent "la fin du FN" devant le banquet de Marine Le Pen

Sept militantes Femen se sont rassemblées porte de la Villette avec champagne et cotillons pour fêter la fin du FN, à deux pas du banquet organisé par Marine Le Pen en ce 1er mai. Peu avant, les activistes s'étaient également lancées dans un grand ménage "anti-fasciste" place de l'Opéra.

Elles avaient bien l'intention de gâcher la fête du Front national. Mais leur opération n'aura été que de courte durée. Sept militantes Femen, seins nus et parées de mini-jupes dorées, sont arrivées vers midi ce dimanche devant la porte de la Villette à Paris, avec bouteilles de champagne et cotillons afin de célébrer "la fin FN", non loin du banquet organisé par Marine Le Pen.

"Fascistes restez planqués" et "Vive la fin du FN" ont raisonné pendant quelques secondes avant une intervention musclée des forces de l'ordre, selon les informations d'une journaliste de BFMTV présente sur place. Les Femen ont été plaquées au sol avant d'être évacuées dans des camions de police.

Face à cette scène, des militants frontistes ont lancé aux policiers "Mettez-les sous les roues des camions" ou encore "Pas de douceur avec elle!".

Ménage anti-fasciste devant l'Opéra

Peu avant cet épisode, les militantes Femen étaient également intervenues ce matin place de l'Opéra pour dénoncer la politique de Marine Le Pen. "Le 1er mai 2016 marque un moment historique en France: le parti fasciste et xénophobe Front National n'organise pas sa marche traditionnelle dans les rues de Paris", expliquent les activistes sur leur page Facebook. 

Ainsi, elle sont venues "nettoyer nos rues démocratiques et laïques de la haine sale de Marine le Pen et de sa horde de racistes sauvages et misogynes", là où le parti organisait traditionnellement son discours.

Un an après leur "Heil Le Pen"

L'année dernière, trois Femen avaient perturbé le traditionnel défilé du Front national, se montrant seins nus et lançant le salut nazi au balcon d'un hôtel de la place de l'Opéra.

Portant l'inscription "Heil Le Pen" sur le torse, mégaphone à la main, elles avaient interrompu le discours de la présidente du parti, avant d'être violemment évacuées par le service d'ordre du FN. Un peu plus tôt, d'autres militantes avaient perturbé un dépôt de gerbe au pied de la statue équestre de Jeanne d'Arc.

Marine Le Pen avait dénoncé une "agression inadmissible" de la part de "harpies obscènes". Le parquet de Paris a classé sans suite au début de l'année l'ensemble des plaintes déposées par le parti d'extrême droite et les militantes à la suite de ces évènements. Le mouvement féministe Femen, connu pour ses actions coups de poing, est né en Ukraine à la fin des années 2000.

Clémence Leleu avec Julia Van Aelst