BFMTV

63% des Français contre une candidature de Sarkozy en 2017

Le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy estime que c'est déjà une "très beau score" de voir son retour plébiscité par près de 40% des Français.

Le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy estime que c'est déjà une "très beau score" de voir son retour plébiscité par près de 40% des Français. - Valéry Hache - AFP

61% des Français désapprouvent la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP, selon un sondage CSA réalisé pour BMTV. Et 2 Français sur 3 ne souhaitent pas qu'il soit candidat à la prochaine présidentielle.

Le plus dur reste à faire pour Nicolas Sarkozy, désormais revenu dans l'arène politique. A la question, "vous savez que Nicolas Sarkozy a annoncé sa candidature à la présidence de l'UMP. Vous personnellement, approuvez-vous cette décision ?", 61% des Français répondent non, selon un sondage CSA pour BFMTV.

Ce sont évidemment les électeurs de gauche qui désapprouvent le plus ce retour contraint: ils sont 11% à le souhaiter alors que 89% des sympathisants de l'UMP l'accueillent bien.

Compliqué pour 2017

Pour 2017, la situation est encore plus compliquée. A la question, "en pensant à l'avenir, souhaitez- vous que Nicolas Sarkozy soit candidat à l'élection présidentielle qui aura lieu en 2017?", 63% des sondés répondent non, contre 37% de oui.

Le souhait est là encore massif chez les sympathisants de l'UMP, qui sont 86% à souhaiter une candidature, contre 10% au PS. Chez les sympathisants du FN, les réactions sont plus mitigées avec 44% d'opinions favorables à sa candidature à l'élection présidentielle. S'il veut l'emporter c à une bien plus large majorité que Nicolas Sarkozy devra donc s'adresser.

"Un très beau score"

Mais pour son directeur de campagne, c'est déjà un "très beau score" de voir son retour plébiscité par près de 40% des Français, après deux ans et demi de retrait. Frédéric Péchenard ajoute que "pour l'instant Nicolas Sarkozy est focalisé que la conquête de l'UMP".

méthodologie du sondage

Sondage réalisé du vendredi 19 au samedi 20 septembre après sa déclaration sur un échantillon représentatif de 1.011 personnes âgées de 18 ans et plus via la méthode des quotas et sur internet.

K. L.