BFMTV

Yvelines: une école maternelle incendiée à Chanteloup-les-Vignes

Plusieurs salles, dont l'une de classe, ont été ravagées par l'incendie criminel.

Plusieurs salles, dont l'une de classe, ont été ravagées par l'incendie criminel. - Twitter - Catherine Arenou

Plusieurs départs de feu ont été constatés par les pompiers et la porte de l'établissement a été fracturée.

L'école élémentaire Roland-Dorgelès de Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, a été dévastée par un incendie dans la nuit de samedi à dimanche. Plusieurs salles, dont l'une des classes, ont été durement endommagées par un feu dont l'origine criminelle ne fait pas mystère. La porte de l'établissement a été fracturée et plusieurs départs de feu ont été constatés par les pompiers, rapporte Le Parisien.

Sol déformé, murs détruits, peluches et baigneurs noircis: la maire (LR) de Chanteloup-les-Vignes Catherine Arenou a partagé sur Twitter des images des dégâts.

"Quand on vous dit que l'éducation est une priorité pour nos quartiers, qu'un enfant sans école, c'est un enfant sans repères, qu'à chaque fois qu'un voyou détruit, nous sommes tous salis, écoutez-nous", a-t-elle commenté, faisant également référence à la démission du maire de Sevran (Seine-Saint-Denis) Stéphane Gatignon. Mardi 27 mars, ce dernier a quitté ses fonctions d'élu, critiquant le "mépris de l'Etat pour les banlieues".

"J'en ai ras le bol. (...) On n'a pas un sou, on n'arrive pas à faire notre budget et voilà que nous allons nous retrouver avec des frais de fonctionnement et d’investissement supplémentaires. C'est intenable", dénonce-t-elle dans les colonnes du Parisien.

L'école Roland-Dorgelès étant pour le moment inutilisable, les 80 élèves seront probablement accueillis dans un centre de loisirs dès mardi matin, au lieu d'être séparés entre plusieurs établissements. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine.

L.A.