BFMTV

Terrorisme: le Français arrêté à Rotterdam, proche de Reda Kriket

La police néerlandaise a arrêté, dimanche, à Rotterdam, un Français de 32 ans lié soupçonné de préparer un attentat, et lié à Reda Kriket, interpellé jeudi en région parisiennne. La garde à vue de ce dernier a été prolongée de 24 heures ce lundi.

Un Français de 32 ans a été arrêté dimanche à Rotterdam, aux Pays-Bas, par la police néerlandaise, suspecté d'avoir été impliqué dans la préparation d'un attentat. L'opération a été menée à la demande de Paris. Il est soupçonné d'avoir été mandaté par Daesh pour commettre un attentat en France avec Reda Kriket, arrêté le 24 mars à Boulogne-Billancourt.

> Qui est le Français arrêté dimanche aux Pays-Bas?

Agé de 32 ans et né à Montreuil, cet homme, nommé Anis B., est un Français ayant voyagé en Syrie pour y faire le jihad. Il est soupçonné d'avoir été mandaté par Daesh pour commettre un attentat en France avec Reda Kriket, interpellé jeudi à Boulogne-Billancourt, selon une source policière française.

Un mandat de recherche avait été émis par la France à l'encontre d'Anis B. le 24 décembre 2015, pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Puis, vendredi, les autorités françaises ont demandé l'arrestation d'Anis B, a précisé le parquet néerlandais. 

Lors de cette interpellation, menée dans le quartier de Rotterdam-Ouest, la police néerlandaise a également arrêté trois autres suspects, dont deux hommes algériens de 43 et 47 ans.

> Quels sont ses liens avec Reda Kriket?

Anis B. aurait rejoint Daesh en Syrie aux côtés de Reda Kriket, avant de revenir lui aussi en Europe. Selon nos informations, les enquêteurs français sont remontés jusqu'à lui grâce à son numéro de téléphone, retrouvé lors de la perquisition dans l'appartement de Reda Kriket, à Argenteuil. En traçant ce portable, la police néerlandaise est parvenue à localiser le Français à Rotterdam, avant de l'appréhender. Anis b. va rapidement être extradé vers la France, pour être interrogé par les services antiterroristes. 

Ces derniers poursuivent l'audition de Reda Kriket, 34 ans, interpellé jeudi à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, pour un projet d'attentat en France "à un stade avancé", selon le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Des fusils d'assaut et des explosifs avaient été retrouvés dans son appartement, situé à Argenteuil, dans le Val-d'Oise. 

Ce lundi, la garde à vue de Reda Kriket a été prolongée de 24 heures par le juge des libertés. Le juge d'instruction pourra demander mardi une nouvelle prolongation de 24 heures de cette garde à vue.

A.S. avec Céline Martelet et AFP