BFMTV

Terrorisme: au moins trois projets d'attentat déjoués en août

Dans un contexte de menace "extrêmement élevée", depuis le début de l'année, 165 personnes ont été interpellées dans le cadre de la lutte antiterroriste.

Sept personnes soupçonnées de terrorisme ont été arrêtées au moins d'août, a annoncé ce mardi Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur, qui reçoit son homologue allemand, précise qu'au moins trois d'entre elles avaient "un projet constitué" d'attentat. Tous les individus, interpellés par les hommes de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été écroués.

"Le nombre d'individus en lien avec des réseaux terroristes interpellés dans les six premiers mois de l'année en France est équivalent à celui de la totalité de l'année 2015", a détaillé le patron de la place Beauvau.

Selon des chiffres rendus publics début août par le ministère de l'Intérieur, depuis début 2016, les services français avaient interpellé 165 personnes, dont 91 ont été mises en examen et 63 incarcérées, dans le cadre de la lutte antiterroriste.

Menace "extrêmement élevée"

La communication sur les résultats des services de renseignement intervient alors que la menace terroriste est "extrêmement élevée" en France et en Europe après la multiplication d'attentat perpétré par des individus se revendiquant de Daesh. Le mois de juillet a été particulièrement marqué par l'attentat de Nice dans lequel 86 personnes ont été tuées sur la Promenade des Anglais. Une semaine plus tard, le père Jacques Hamel était égorgé dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

L'Allemagne n'a pas été épargnée. Elle a été ébranlée en juillet par deux attaques également revendiquées par Daesh: un attentat suicide commis par un Syrien de 27 ans, débouté de sa demande d'asile, qui a fait 15 blessés, et une attaque à la hache perpétrée par un demandeur d'asile afghan de 17 ans, qui a fait cinq blessés.

J.C. avec AFP