BFMTV

Cinq interpellations lors d'un coup de filet antiterroriste en Isère

Illustration police

Illustration police - AFP

Quatre hommes et une femme ont été interpellés en région grenobloise ce mardi et placés en garde à vue. La justice les soupçonne d'avoir constitué un réseau de soutien, notamment financier, pour deux hommes partis en zone irako-syrienne.

Cinq personnes, âgées entre 18 et 53 ans, ont été interpellées et placées en garde à vue ce mardi dans la région grenobloise, en Isère, par des hommes de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a appris BFMTV confirmant une information du Parisien. Ils ont été placés en garde à vue pour "association de malfaiteurs en vue de commettre des actes de terrorisme" et "financement d'une entreprise terroriste".

1.700 Français partis en zone irako-syrienne depuis 2014

Les investigations, menées sur commission rogatoire d'un juge d'instruction parisien visent à préciser les liens que peuvent avoir ces quatre hommes et cette femme avec avec "deux hommes partis en zone irako-syrienne" où ils se trouveraient toujours,ainsi que le soutien financier qu'ils ont pu leur apporter. La mère, âgée de 53 ans, est la mère d'un de ces hommes et les quatre autres gardés à vue sont des proches de ces individus. 

"Ils sont notamment susceptibles d'avoir envoyé de l'argent sur place sous la forme de mandat cash", a ajouté une source judiciaire à l'AFP. Selon le gouvernement français, environ 1.700 Français sont partis rejoindre les zones jihadistes irako-syriennes depuis 2014. Selon les déclarations du procureur de Paris François Molins le 22 janvier, "676 Français dont 295 femmes se trouveraient sur zone" en Irak et Syrie.

J.C. avec Sarah-Lou Cohen et AFP