BFMTV

Attaque à Orly: le père et le frère de l'homme abattu placés en garde à vue

Des perquisitions sont en cours au domicile de l'homme abattu à Orly.

Des perquisitions sont en cours au domicile de l'homme abattu à Orly. - BFMTV

Les deux hommes se sont présentés spontanément au commissariat de Vitry-sur-Seine après avoir reçu un SMS de l'homme abattu à l'aéroport d'Orly.

Le père et le frère de l'homme abattu samedi matin à l'aéroport d'Orly ont été placés en garde à vue, a appris BFMTV, confirmant une information de l'AFP. Ces interpellation sont des procédures classiques de vérifications dans le cadre de ce type d'enquête. Les deux hommes se sont présentés d'eux-mêmes au commissariat de Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne.

Selon nos informations, l'homme abattu leur a envoyé un SMS dans lequel il leur disait: "J'ai fait une connerie, j'ai tiré sur la police".

Des perquisitions sont également en cours au domicile de l'homme abattu à Garges-lès-Gonesse, dans le Val-d'Oise, menées par des effectifs de Sarcelles, Cergy-Pontoise et Enghien-les-Bains. Le Raid ainsi qu'une équipe de déminage sont également arrivés sur place. Un large périmètre de sécurité a été mis en place à proximité de l'immeuble dans lequel vivait l'homme qui a agressé des militaires à l'aéroport de Paris.

"Amateurisme"

Selon un journaliste de BFMTV présent sur place, les policiers ont enfilé casques et gilets pare-balles avant de pénétrer à l'intérieur du bâtiment. Connu des services de police et de renseignement, l'homme, un Français de 39 ans, n'était pas fiché S. Sur son casier judiciaire, neuf mentions figuraient pour des affaires de droit commun.

Les différents éléments de l'enquête donnent un caractère "d'amateurisme" à l'auteur des tirs contre des policiers et de l'agression de militaires à Orly, indique Dominique Rizet, spécialiste police-justice de BFMTV. "Tout ça ne colle pas avec un acte terroriste", poursuit-il. Lors d'un contrôle routier mené par des policiers de Stains, l'homme a présenté ses papiers d'identité avant de sortir une arme. S'en est suivi une fusillade au cours de laquelle un policier a été blessé.

Visiblement, l'homme a lui aussi été blessé alors qu'un t-shirt ensanglanté a été retrouvé à l'intérieur du véhicule du suspect découvert, abandonné, sur un parking de Vitry-sur-Seine. il a ensuite volé une voiture et s'est rendu à l'aéroport d'Orly où il a tenté de prendre l'arme d'une militaire avant d'être abattu.

J.C. avec Alexandra Gonzalez