BFMTV

Territoire-de-Belfort: un homme armé tué par les gendarmes après une course-poursuite

Voiture de la gendarmerie (illustration)

Voiture de la gendarmerie (illustration) - DENIS CHARLET

Après avoir forcé plusieurs barrages de gendarmes, l'homme a pu être immobilisé. Refusant de se rendre, il a tiré en direction des gendarmes, lesquels ont riposté, le blessant mortellement.

Un homme armé a été tué par les gendarmes ce mercredi matin dans le centre-ville de Danjoutin, dans le Territoire-de-Belfort, à l'issue d'une course-poursuite. Il s'est d'abord présenté à la gendarmie sans entrer dans les locaux, a appuyé sur la détente de son arme pointée vers le ciel avant de "repartir en trombe", selon les explications de la gendarmerie à L'Est Républicain.

"L'ensemble des patrouilles se sont mises en place pour essayer de l'intercepter", indique la même source.

Durant la course-poursuite, l'homme de 37 ans a percuté deux véhicules de gendarmerie en forçant des barrages, sans faire de blessé. Finalement, les gendarmes ont percuté la voiture du fuyard, mettant fin à sa course folle.

Légitime défense

Mais au moment d'être interpellé, l'homme a refusé de se rendre, puis sorti son arme. Bloqué contre un trottoir, il "aurait alors ouvert le feu en direction des militaires, qui ont répliqué", a indiqué Eric Plantier, le procureur de Belfort. L'homme est mort sous les balles.

"Sa maman a appelé la gendarmerie en indiquant que son fils voulait mettre fin à ses jours", a précisé la gendarmerie.

À ce stade de l'enquête, la piste terroriste n'est pas privilégiée, selon des sources concordantes. Toujours selon la gendarmerie, il était connu pour des affaires de stupéfiants.

AL avec AFP