BFMTV

Sondage BFMTV - Les trois quarts des Français ont une bonne image de la police

Sondage Elabe pour BFMTV - 76% des Français font confiance à la police nationale. Ils sont en revanche partagés sur l'attitude des forces de l'ordre lors des manifestations des gilets jaunes.

Depuis cinq mois, les forces de l'ordre sont régulièrement critiquées dans leur maintien de l'ordre lors des manifestations des gilets jaunes. Pourtant, un sondage* Elabe pour BFMTV révélé ce lundi matin indique que trois quarts des Français ont une bonne image de la police nationale. En revanche, les sanctions à leur encontre lorsqu'ils commettent une "bavure" sont trop légères pour une majorité de personnes interrogées.

• Les Français font confiance aux forces de l'ordre

L'enquête met en lumière une large popularité de la police nationale chez les Français: 74% d'entre eux ont une bonne image de la police nationale et 76% lui font confiance. C'est certes moins que l'armée (82% ont une bonne image) mais largement plus que la justice dont seuls 44% des interrogés ont une bonne image.

SONDAGE.police.01.JPG
SONDAGE.police.01.JPG © -

Néanmoins, il existe un certain écart selon l'âge des sondés: tandis que 85% des personnes âgées ont une bonne image de la police nationale, le ratio tombe à 60% chez les 18-24 ans.

• L'attitude de la police face aux gilets jaunes divise

Si 86% des Français estiment que les policiers ont des conditions de travail difficiles à cause d'un manque de moyens et d'effectifs, ils sont partagés sur leur attitude durant les manifestations des gilets jaunes. Pour 39% des Français, le maintien de l'ordre a été excessif, pour 32% il a été insuffisant et 29% estiment enfin qu'il a été adapté.

SONDAGE.police.02.JPG
SONDAGE.police.02.JPG © -

Malgré la controverse autour des lanceurs de balles de défense (LBD), 60% des personnes interrogées estiment que les blessures dont ont souffert certains manifestants étaient "inévitables", quand 38% estiment au contraire qu'elles sont le résultat d'un comportement excessif des policiers.

• Les bavures policières pas assez sanctionnées

Christophe Castaner annonçait sur France 2 le 4 avril dernier que l'Inspection générale de la police nationale avait ouvert 199 enquêtes pour la police nationale et 10 pour la gendarmerie nationale.

Mais peu d'entre elles ont pour l'instant abouti sur des sanctions ou des procédures judiciaires, ce qui fait dire à 61% des Français que "la justice n'est pas assez sévère à l'égard des policiers qui commettent des bavures". Ce qu'ils justifient notamment par un manque de formation puisque 72% des personnes interrogées jugent que les policiers ne sont pas assez formés.

*Ce sondage a été réalisé pour BFMTV par Internet les 2 et 3 avril, sur un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l'interviewé, après stratification par région et catégorie d'agglomération.

Esther Paolini