BFMTV

Sept-Sorts: "Ma fille de 5 ans s'est mise à hurler", témoigne un père présent à la pizzeria

Lundi soir, un homme a foncé intentionnellement sur une pizzeria de Sept-Sorts, en Seine-et-Marne. Il a tué une adolescente et treize personnes. Un père de famille, présent avec sa fille de cinq ans ce soir-là dans ce restaurant, a évoqué le drame avec beaucoup d'émotion.

Lundi soir, c'est à la demande de la fille de cinq ans que Jean-Emmanuel est sorti dîner. Il s'est rendu avec elle à la pizzeria qui deviendra le lieu du drame de Sept-Sorts et de la mort d'une adolescente peu après sous les roues d'une BMW.

"Ma fille voulait absolument qu’on vienne manger là. On est arrivé avant 20 heures", a-t-il commencé, visiblement bouleversé, devant nos caméras.

L'attention de la petite a vite été captée par un élément extérieur au dîner cependant: "Ma fille m'a demandé l’autorisation d'aller caresser un petit chien qui se trouvait de l'autre côté de la porte, mais toujours en terrasse, à deux tables de là. Après quelques réticences, je l'ai laissée aller caresser ce chien. La propriétaire du chien a donné des morceaux de pizza à ma fille pour qu’elle les lui donne", a ainsi retracé Jean-Emmanuel.

"Je pense aux parents de la victime"

Cette distraction sur quatre pattes a probablement sauvé la vie de la fillette. "J’ai eu le temps d’en compter trois et après le troisième morceau, j'ai entendu un crissement de pneus dans mon dos. (...) Je n'ai pas très bien compris et n’ai pas eu le temps de m’interroger très longtemps parce que j’ai reçu un choc dans le dos. Je pense que c’était le rétroviseur. Une voiture est passée devant moi", s'est souvenu Jean-Emmanuel. Le père de famille a alors couru à toutes jambes:

"Mon instinct paternel a fait que j’ai filé vers ma fille. Ma fille qui, une fois que je l’ai prise dans mes bras, s’est mise à hurler comme je ne pensais pas que son petit corps de cinq ans pouvait hurler. Elle m'a dit: 'On s’en va, on s’en va, on s'en va'."

Jean-Emmanuel s'est enfin adressé aux parents de la jeune fille tuée par le conducteur: "Je pense à tous ces parents d’enfants, je pense aux parents de la petite et du petit en particulier, je voudrais leur dire combien je pense à eux et combien je suis de tout cœur avec eux".

R.V.