BFMTV

Redoine Faïd interpellé après six semaines de cavale

Redoine Faïd a été interpellé dans la nuit du 28 au 29 mai, en Seine-et-Marne.

Redoine Faïd a été interpellé dans la nuit du 28 au 29 mai, en Seine-et-Marne. - -

Après six semaines de cavale consécutive à son évasion de la prison de Séquedin, le braqueur Redoine Faïd a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi, en Seine-et-Marne. Le point sur les premiers éléments de l'enquête.

La traque d'ampleur "mondiale" se sera finalement arrêtée en Seine-et-Marne. Le braqueur Redoine Faïd a été arrêté, dans la nuit de mardi à mercredi, dans un hôtel situé à Pontault-Combault, six semaines après sa spectaculaire évasion de la maison d'arrêt de Séquedin, dans le Nord, le 13 avril dernier.

La cavale de Redoine Faïd, traqué par Interpol, s'arrête donc à quinze kilomètres de Villiers-sur-Marne, où le braqueur est accusé d'avoir participé à une fusillade qui a coûté la vie à une policière municipale, le 20 mai 2010.

BFMTV.com fait le point sur ce que l'on sait de l'arrestation de celui qui était considéré comme "l'ennemi public numéro 1".

> Arrêté dans un hôtel avec un complice

Complice de 29 ans. Le malfaiteur a été surpris aux alentours de 2h35 du matin par les policiers, dans un hôtel B&B de Seine-et-Marne, à Pontault-Combault, où il résidait avec un complice de cavale âgé de 29 ans, également interpellé.

L'hôtel d'une cinquantaine de chambres ouvertes sur l'extérieur et accessibles par code est situé dans une zone industrielle, aux abords de la rocade Francilienne. Selon une employée, le complice de Faïd avait réglé la note de la chambre en liquide. Toujours d'après elle, les deux hommes comptaient y rester plusieurs jours.


Chambre "bien rangée". Selon Europe 1, ils seraient arrivés sur place samedi dernier et auraient payé quatre nuits d'avance. A leur arrivée à l'hôtel, ils auraient également demandé au personnel de l'établissement de ne pas entrer dans la chambre. Les employées de ménage sont tout de même venues nettoyer la chambre lundi mais "n'ont rien remarqué de spécial".

"Tout était bien rangé. On aurait dit deux commerciaux", a ainsi expliqué la gérante du B&B au micro d'Europe 1.

> Des armes et une voiture saisies

Armes dans la chambre. Plusieurs armes ont été trouvées pendant cette arrestation. Des armes de poing et un pistolet automatique ont notamment été saisis.

"Il était susceptible d'être armé donc il ne fallait prendre aucun risque", a déclaré ce mercredi matin un porte-parole du ministère de l'Intérieur au micro de BFMTV, affirmant que "toutes les précautions ont été prises pour pouvoir l'interpeller dans les meilleures conditions".

Accessoires de déguisement. Une voiture, qui pourrait être celle qu'a utilisé Redoine Faïd pendant sa cavale a également été retrouvée à proximité de l'hôtel. Selon nos informations, le braqueur se déplaçait en Peugeot 407 depuis le début de sa fuite.

Perruques, fausses barbes et lunettes se trouvaient dans la chambre des deux interpellés, ce qui peut laisser croire que Faïd s'est déguisé pour échapper à la police pendant un mois et demi.

> Une heure d'intervention

Opération nocturne. Selon des clients de l'hôtel, réveillés en plein sommeil par l'intervention de la police qui a fait "beaucoup de bruit", l'opération pour arrêter l'homme le plus recherché de France a duré "une bonne heure".

Un témoin a notamment raconté avoir vu la "Brigade de recherche et d'intervention venir avec une camionnette", en pleine nuit, précisant qu'"il y avait aussi des types en costume" et que les forces de l'ordre ont crié "police! police!" au moment d'intervenir. Un autre témoin a raconté à Europe 1 avoir vu "des flics armés jusqu'aux dents".

Entendu dans la journée de mercredi. L'interpellation a été menée par l'Office central de lutte contre le crime organisé, avec les Brigades de recherche et d'intervention de Lille et de Versailles.

Redoine Faïd a été amené dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre. Il doit être transféré dans la journée à Lille, pour être entendu par un juge d'instruction.


A LIRE AUSSI:

>> PORTRAIT - Qui est Redoine Faïd, échappé de la prison de Sequedin?