BFMTV

PORTRAIT - Qui est Redoine Faïd, échappé de la prison de Sequedin?

Redoine Faïd s’est échappé de la prison de Sequedin, dans le Nord, à l’aide d’explosifs.

Redoine Faïd s’est échappé de la prison de Sequedin, dans le Nord, à l’aide d’explosifs. - -

Détenu à la prison de Sequedin, dans le Nord, il s’est évadé vendredi matin à l’aide d’explosifs après avoir pris en otage cinq personnes. Portrait d'un "braqueur repenti".

Digne d’un film d’action, Redoine Faïd s’est échappé de la prison de Sequedin, dans le Nord, à l’aide d’explosifs. Pendant la visite au parloir, le détenu a pris en otage plusieurs surveillants. Il a fait exploser plusieurs portes, notamment la porte d’entrée. Le fugitif a gardé un otage avec lui, le relâchant sur l’autoroute avec la voiture. Portrait de Redoine Faïd, un homme encore armé et chargé d'explosifs dans la nature.

Arrêté en juin 2011 près de Lille, il est soupçonné d’être le cerveau d’un projet d’attaque à main armée qui avait coûté la vie à la jeune Aurélie Fouquet, une policière municipale de 26 ans en mai 2010 à Villiers-sur-Marne.

Retour à la case prison en 2011

Condamné pour une affaire de braquage à 18 ans de réclusion, le "braqueur repenti" - comme il se présente dans son autobiographie Braqueur: des cités au grand banditisme paru en 2010 -, est finalement libéré en 2009 après une dizaine d’années de prison, avec l’interdiction de fréquenter certains lieux et certaines personnes.

N’ayant pas respecté les conditions de son relâchement, retour à la case prison en 2011 pour purger le reste de sa peine, huit ans. Il échappe à un coup de filet dans l’enquête sur Aurélie Fouquet en 2011. L’homme d’une quarantaine d’années a été reconnu sur les images de vidéosurveillance d’une station-service de Villepinte, en Seine-Saint-Denis, datant de la veille des faits. Il se déplaçait en convoi suivi par deux véhicules placés sous vidéosurveillance par la police, raconte Le Parisien daté du 10 août 2011. L'une des voitures avait été retrouvée quelques heures après la fusillade.

Il est incarcéré à Sequedin pour le non-respect des conditions de sa liberté. Par ailleurs, il est soupçonné d’être impliqué dans une autre attaque: le braquage d’un fourgon de transport de fonds à Roclincourt dans le Pas-de-Calais, dans lequel les malfaiteurs ont récupéré 2 millions d’euros.