BFMTV

"Redoine Faïd encourt la perpétuité"

Le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, lors de la conférence de presse

Le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, lors de la conférence de presse - -

Lors d'une conférence de presse à Lille mercredi, le procureur de la République a rappelé que Redoine Faïd arrêté après une cavale de six semaines, encourait la réclusion criminelle à perpétuité.

L'homme le plus recherché de France depuis six semaines, Redoine Faïd, a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi en région parisienne. Dans l'après-midi, le procureur de la République a tenu une conférence de presse à Lille, durant laquelle il a livré des détails sur son interpellation et rappelé qu'il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Frédéric Fèvre, le procureur, a indiqué que "d'importants moyens" avaient été dégagés, tant en France qu'à l'étranger.

"Pas moins de 60 personnes par jour étaient occupées à chercher Redoine Faïd", a-t-il ajouté.

70 à 80 policiers sur le lieu de l'interpellation

L'interpellation a été faite "en douceur", a assuré le procureur, l'homme ayant été surpris dans son sommeil. "70 à 80 policiers étaient sur le terrain prêts à intervenir". Frédéric Fèvre a souligné l'importance "d'agir vite", car l'évadé changeait très souvent de lieux pour dormir, a-t-il précisé.

De plus, "les conditions de recherche étaient difficiles", étant donné que Redoine Faïd était "grimé, portait une perruque, et s'était laissé pousser la barbe".

Un peu plus tôt mercredi, Frédéric Fèvre a rencontré les surveillants pris en otages par le braqueur lors de son évasion de la prison de Sequedin le 13 avril. Selon lui, ces hommes sont restés "traumatisés", et certains n'ont pas repris le travail.

Après avoir été interrogé par le juge d'instruction, Redoine Faïd sera présenté au juge des libertés et de la détention qui "statuera sur son incarcération". Le procureur a indiqué "qu'un mandat de dépôt sera requis à son encontre", et qu'il encourait "la réclusion criminelle à perpétuité".

Mélanie Godey